Drogue : un point de deal démantelé et cinq trafiquants interpellés à Petit-Quevilly


Publié le Mardi 15 Novembre à 12:35

Le trafic de stupéfiants, installé dans une minuscule impasse de Petiti-Quevilly, était sous discrète surveillance. Puis, le 7 novembre, les policiers sont passés à l'action. Bilan : quatre hommes et une femme interpellés



Le trafic durait depuis le début de l'année et aurait permis au principal mis en cause d'écouler 24 kg de résine de cannabis, selon ses déclarations - Illustration - iStock
Le trafic durait depuis le début de l'année et aurait permis au principal mis en cause d'écouler 24 kg de résine de cannabis, selon ses déclarations - Illustration - iStock
Coup de filet dans le milieu de la drogue dans l'agglomération de Rouen (Seine-Maritime). Cinq trafiquants présumés, tous originaires de Petit-Quevilly, ont été interpellés et des produits stupéfiants ont été saisis. 

Cette opération de police, qui a eu lieu le 7 novembre, a été rendue possible grâce au travail de la brigade des stupéfiants qui avait identifié un point de deal, impasse Guérand au Petit-Quevilly. Pour pénétrer dans cette minuscule impasse, débouchant sur la rue du Président Kennedy, il fallait montrer patte blanche : les trafiquants s'y étaient installés et filtraient les allées et venues.

Le trafic durait depuis plusieurs mois

Les policiers ont mis l'endroit sous surveillance discrète. Et grâce à des moyens techniques que nous ne dévoileront pas ici, ils ont pu établir l'existence d'un trafic de drogue actif. A partir de là, ils ont pu identifier plusieurs dealers et consommateurs. Ayant récolté suffisamment d'éléments à charge, la brigade des stups est passée à l'action le lundi 7 novembre, épaulée par la brigade anticriminalité et la brigade cynophile spécialisée dans la recherche de stupéfiants.

En une poignée de minutes, quatre hommes et une femme ont été interpellés et placés en garde à vue. 130 grammes de résine de cannabis et 1 300 euros en petites coupures ont été saisis lors des perquisitions qui ont suivi. 

Lors de leurs auditions, les suspects - tous plus ou moins connus des services de police - ont admis leur implication dans ce trafic de drogue mis en place depuis janvier 2022, selon leurs déclarations. 

24 kg de résine de cannabis écoulés

Le principal mis en cause, âgé de 34 ans, a estimé avoir écoulé 24 kg de résine de cannabis depuis le début de l'année. Le profit de ce trafic aurait servi à financer, entre autres, des voitures et des téléviseurs. Ces biens ont été saisis par la même occasion.

Déférés le 10 novembre devant un magistrat du parquet de Rouen, en vue d'une comparution immédiate, les suspects ont demandé un délai pour préparer leur défense et seront jugés le 16 novembre. Dans l'attente, deux d'entre eux âgés de 34 et 36 ont été placés en détention provisoire, le troisième âgé de 40 ans est sous contrôle judiciaire.  Les deux autres, un homme de 48 ans et une femme de 40 ans, ont été remis en liberté.


Le point de deal s'était installé dans cette impasse débouchant sur la rue du Président Kennedy à Petit-Quevilly, depuis le mois de janvier dernier, selon les déclarations du principal mis en cause dans ce trafic
 


              
infoNormandie


























Qui sont les quinze députés élus en Seine-Maritime et dans l'Eure. Ils sont ici




















Recherche sur Google