FAITS DIVERS

Des militants de Surgissement évacués de l'immeuble qu'ils occupaient à Rouen : une interpellation


Dimanche 20 Mai 2018 à 11:38


Une trentaine de personnes du collectif  Surgissement a été évacuée par les forces de l'ordre, dans la soirée de samedi 19 mai, de l'immeuble qu'elle occupait illégalement depuis la fin d'après-midi 25, boulevard des Belges à Rouen (Seine-Maritime). Ce bâtiment, propriété de Quevilly Habitat, avait abrité des mineurs isolés au cours de l'hiver.

Les policiers sont intervenus vers 22 heures sur réquisition du procureur de la République. Casqués et en tenue de protection, les hommes de plusieurs unités, dont la compagnie départementale d'intervention, la brigade anti-criminalité et la brigade canine ont pénétré dans les locaux en enfonçant une porte à coups de bélier. Les occupants retranchés n'ont opposé aucune résistance, et sont sortis dans le calme, selon une source policière.

Un jeune homme placé en garde à vue

En revanche, au même moment, les esprits se sont échauffés à l'extérieur où une quarantaine de personnes, venues apporter leur soutien à Surgissement, se sont massées à proximité du bâtiment. Elles ont été maintenues à distance le temps de l'évacuation. Les policiers, cible de jets de projectiles, ont alors fait usage de gaz lacrymogène afin de les disperser. Aucun blessé n'a été signalé.

Un manifestant a été interpellé pour avoir jeté un projectile sur les forces de l'ordre. Il s'agit d'un jeune homme de 17 ans et demi, originaire de Saint-Etienne-du-Rouvray, qui a été placé en garde à vue.

Dans l'après-midi, une manifestation avait été organisée contre « toutes les expulsions » suivie d'un rassemblement « contre le massacre de Gaza ».