Des malfaiteurs prennent en « otage » un commerçant près de Rouen : 45 000€ de préjudice


Lundi 9 Décembre 2019 - 12:31

Les individus, encagoulés et gantés, se sont d'abord fait passer pour des policiers. Puis, ils ont menacé le co-gérant du magasin Action à Maromme, de s'en prendre à ses parents s'il refusait de coopérer



Le gérant venait de fermer son magasin quand il a été pris en otage en pleine rue par un commando - Illustration © Google Maps
Le gérant venait de fermer son magasin quand il a été pris en otage en pleine rue par un commando - Illustration © Google Maps
45 000€ : tel est le préjudice estimé par un commerçant de Maromme, dans la banlieue de Rouen, victime d’une équipe de malfaiteurs dans la soirée d’hier, dimanche.

Peu après 19 heures, l’adjoint du gérant du magasin Action, un homme de 41 ans, vient de baisser le rideau de son commerce situé rue de la République et s’apprête à rentrer à pied au domicile de ses parents. Quand soudain, rue de la Sente-aux-Loups, une voiture équipée d’un gyrophare bleu sur le toit s’arrête à proximité. Trois hommes en surgissent. Ils sont encagoulés et gantés. L’un d’eux plantent le décor en criant « police ».

Trois hommes encagoulés et gantés

Tout va ensuite très vite : à la méthode américaine, les pseudo-policiers qui disent être de la brigade des stupéfiants plaquent le commerçant contre la voiture, lui attachent les mains dans le dos avec un Serflex et lui enfilent une cagoule sur la tête, puis l’obligent brutalement à monter dans le véhicule.

De retour vers le magasin, la victime apprend que les policiers ne sont pas des policiers. Il apprend également qu’une autre équipe est au domicile de ses parents. Une menace à peine voilée s’il ne coopère pas.

Arrivé à destination, le commando exige les clés et le code de l’alarme qui permettent d’ouvrir la porte. Le trio et son otage pénètrent dans le bureau où se trouve le coffre-fort et contraignent le co-gérant de l’ouvrir. Au préalable, les malfaiteurs s’en prennent au système d’alarme et de vidéosurveillance pour le neutraliser.

Ils s’emparent de la recette du week-end

Les trois hommes s’emparent de sept petits sacs contenant la recette du week-end, et avant de prendre la fuite recommandent à la victime d’attendre 10 minutes avant de prévenir la police s’il ne voulait pas qu’il arrive du mal à ses parents.

L’inventaire a permis d’évaluer entre 25 000€ et 45 000€ environ le montant du préjudice.

L’enquête a été confiée à la Sûreté départementale de Seine-Maritime.



Accueil Accueil