Dans l'Eure, un « commando » s'introduit en pleine nuit au domicile d'un homme et s'empare de ses économies, 30 000€


Publié le 24/10/2019 à 19:36

Les malfaiteurs étaient bien informés. Ils savaient quoi trouver en s'attaquant à un homme qui vit seul près de Bernay. Les gendarmes les ont identifiés, interpellés et déférés en justice



Les cinq suspects ont été interpellés mardi matin à Evreux, Bernay et Emanville - Illustration
Les cinq suspects ont été interpellés mardi matin à Evreux, Bernay et Emanville - Illustration
Quatre hommes et une femme comparaîtront le 20 novembre prochain devant le tribunal correctionnel d'Evreux (Eure), pour vol aggravé. Des faits qui remontent à la nuit du 10 au 11 octobre dernier, au domicile d'un homme de 44 ans, à Saint-Aubin-le-Guichard, près de Bernay. 

Cette nuit-là, vers 1 heure, cinq individus débarquent dans le logement d'un quadragénaire qui vit seul. Après avoir fracturé une porte, ils pénètrent à l'intérieur et s'en prennent immédiatement à cet homme. Ils le bousculent et le menacent : les agresseurs veulent savoir où il cache ses économies. Face au mutisme de la victime, ils fouillent la maison et les dépendances. C'est ainsi qu'ils découvrent un petit coffre contenant 30 000€ en liquide.

Les enquêteurs mettent un nom sur chacun des agresseurs

Les quatre hommes (dont un mineur de 16 ans) et la femme connaissent visiblement l'existence de ce petit magot. Ils récupèrent l'argent et prennent la fuite en emportant également les clés de voiture, le téléphone portable et la carte bancaire du quadragénaire qui a refusé de révéler son code secret. 

Les gendarmes de la compagnie de Bernay, sous les ordres du capitaine Laurent Hamon, procèdent aux premières constatations, auditionnent la victime. Des moyens importants sont engagés pour tenter de retrouver les agresseurs. Si bien qu'au fil des investigations, les enquêteurs parviennent à mettre un nom sur chacun des mis en cause dont certains sont connus de leurs services et de la justice. 

Tous les éléments rassemblés, une opération d'interpellation est mise en place. Plusieurs unités sont engagées : les communautés de brigade de Bernay et de Brionne, les pelotons de surveillance et d'intervention (PSIG) de Bernay, de Pont-Audemer et d'Evreux ainsi qu'une équipe cynophile d'Evreux. 

Mardi 22 octobre, à 6 heures, les gendarmes passent à l'action à différents endroits du département : Bernay, Evreux et Emanville. Les cinq "cibles" sont interpellées simultanément et sans difficulté. 

Détention provisoire et contrôle judiciaire

Placés en garde à vue, les suspects sont longuement auditionnés sur le déroulement des faits, dont la seule motivation était l'argent facile. Tous ayant reconnu leur participation à cette expédition criminelle, ils ont été déférés mercredi après-midi devant un magistrat du parquet d'Evreux qui leur a notifié une comparution immédiate. L'audience a finalement été écourtée, les mis en cause ayant demandé un délai pour préparer leur défense.  Le procès aura donc lieu le 20 novembre prochain. 

Dans l'attente de ce jugement, un des hommes (22 ans) et la femme (42 ans), ont fait l'objet d'un placement en détention provisoire. Les deux autres (18 et 24 ans) ont été placés sous contrôle judiciaire, tandis que l'adolescent a bénéficié d'une mesure éducative. 

Pure coïncidence, le jeune homme placé en détention provisoire était convoqué ce même jeudi devant le tribunal d'Evreux pour être jugé dans une affaire de vol aggravé. Il a été condamné à quatre mois de prison ferme, peine à laquelle s'ajoute la révocation d'un sursis de 8 mois. 
























AGENDA









Suivez-nous sur Facebook