infoNormandie infoNormandie











infoNormandie.com



 









Course-poursuite dans les rues de Rouen : ivre et sans permis, le chauffard est rattrapé par la police


Publié le Jeudi 3 Novembre 2016 à 15:00


Refus d'obtempérer, défaut de permis (le sien est annulé), conduite sous l'emprise d'un état alcoolique et de produits stupéfiants, infractions au code de la route...

Un automobiliste Rouennais de 31 ans a cumulé une série d'infractions en quelques minutes ce qui lui a valu de passer une partie de la nuit de mercredi à jeudi en garde à vue à l'hôtel de police de Rouen.

Lancé à vive allure avec deux pneus crevés

Tout commence pour lui vers minuit, place Cauchoise à Rouen. Les policiers ont établi à cet endroit un contrôle routier. Tout se passe bien jusqu'au moment où arrive une Citroën Saxo, dont le conducteur refuse de s'arrêter malgré les injonctions des policiers. À cet instant, un autre fonctionnaire a le réflexe immédiat de déployer le dispositif d'interception des véhicules (Diva), appelé aussi Stop stick. La herse glisse sous les roues de la Citroën et crève deux de ses pneus.

Ce qui n'empêche pas le véhicule de continuer sa route, poursuivie par plusieurs voitures de police.

Le fuyard s'enfuit par la rue Jean Lecanuet, passe devant la mairie de Rouen, emprunte les rues Saint-Vivien et Saint-Hilaire pour se retrouver route de Darnétal. Sur sa route, il franchit feux rouges et stops sans jamais s'arrêter.

La Saxo percute un second véhicule de police

Rattrapé par les forces de l'ordre qui se retrouvent devant lui, le chauffard n'hésite pas alors à percuter l'arrière du véhicule de police à deux reprises pour repasser devant. Toujours route de Darnétal, un autre véhicule de police tente alors de le bloquer mais la Citroën fonce droit devant et le percute. Dans le choc, il perd le contrôle de la Saxo qui accroche alors deux voitures en stationnement avant de s'immobiliser. Le chauffard (qui n'est pas blessé) est interpellé.

Ramené à l'hôtel de police, il souffle à 0,43 mg par litre d'air expiré, soit 0,80 g d'alcool par litre de sang. Il est également soumis à un test salivaire qui se révèle positif aux stupéfiants (cannabis). L'automobiliste fait par ailleurs l'objet d'une annulation de permis.

Déféré au palais de justice [dernière heure]

L'enquête a permis d'établir que la voiture qu'il conduisait avait été dérobée dans un garage où elle était en réparation. Le mis en cause, dont la garde à vue a été prolongée de 24 heures, sera déféré ce vendredi après-midi au palais de justice de Rouen. 




















Publicité.





















Suivez-nous sur Facebook



L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31