Accident mortel près du Havre : la victime, âgée de 76 ans, a été percutée sur le trottoir par une voiture


Publié le 09/12/2021 à 13:41 - mis à jour le 10/12 - 16:36

[Actualisé] - Le drame est survenu vers midi et demi rue Édith-Cavell à Sainte-Adresse, en Seine-Maritime. L'automobiliste a percuté une septuagénaire sur le trottoir : il a déclaré avoir perdu le contrôle de son véhicule. L'homme, âgé de 48 ans, a été placé en garde à vue pour homicide involontaire




Contrairement aux premières informations communiquées par les secours, la victime ne circulait pas en fauteuil roulant mais à pied, indique une source policière   - Illustration
Contrairement aux premières informations communiquées par les secours, la victime ne circulait pas en fauteuil roulant mais à pied, indique une source policière - Illustration
Les sapeurs-pompiers de Seine-Maritime sont intervenus peu avant 12h30, aujourd’hui jeudi, à Sainte-Adresse, près du Havre sur les lieux d’un accident grave de circulation.

Une femme qui circulait sur le trottoir a été percutée par un Renault Scénic dont le conducteur, un havrais de 48 ans, aurait perdu le contrôle de sa voiture à la sortie d'une courbe. Le drame s'est produit à hauteur du 3, rue Édith Cavell, dans des circonstances qui restent à établir.

Coincée sous le véhicule

A l’arrivée des secours, la victime, âgée de 76 ans, était en arrêt cardio-respiratoire, coincée sous le véhicule. Ce dernier qui descendait la rue Édith Cavell a terminé sa course contre le pilier d’un portail en brique, selon une source policière. Le massage cardiaque prodigué par les sapeurs-pompiers n’a pas permis de la réanimer. Son décès a été déclaré sur place par le médecin du SMUR.

Une enquête a été ouverte par les services de police du Havre qui ont procédé aux constatations d’usage. Les investigations devront permettre de déterminer dans quelles circonstances l’automobiliste a fauché cette femme sur le trottoir.

Le conducteur, en état de choc, a été placé en garde à vue pour « homicide involontaire ».

Précisions de la fille de la septuagénaire : « La femme décédée, percutée par une voiture, est ma mère, elle était en pleine forme et n'utilisait ni cannes de marche, ni fauteuil roulant comme j'ai pu le lire dans d'autres médias. Je crois qu'elle revenait d'une rando donc, peut-être, avait elle avec elle des bâtons de marche »



              










- Publicité



Publicité









Publicité


Qui sont les quinze députés élus en Seine-Maritime et dans l'Eure. Ils sont ici