Vol à l'étalage à Rouen : les sacs des deux jeunes filles regorgeaient de bijoux


Vendredi 24 Mai 2019 à 12:51

Deux adolescentes, en fugue de leur foyer, ont dû restituer les bijoux et autres objets fantaisie qu'elles venaient de dérober chez H&M et Pimkie, deux boutiques de Rouen



Dans les sacs des jeunes filles, les policiers ont découvert les marchandises volées un peu plus tôt dans deux boutiques - Illustration
Dans les sacs des jeunes filles, les policiers ont découvert les marchandises volées un peu plus tôt dans deux boutiques - Illustration
Elles ont 15 et 16 ans. Et comme la plupart des adolescentes de cet âge, elles rêvent de bijoux... Parfois, dans certains cas, elles peuvent même franchir la limite autorisée pour s'en procurer quel qu'en soit le prix à payer par la suite.

N'écoutant que leurs pulsions, les deux jeunes filles en question, originaires d'Yvetot et de Rouen, sont entrées ce jeudi 23 mai en début de soirée dans deux boutiques de Rouen, avec la ferme intention de dérober quelques bijoux et autres objets fantaisie.

340€ de bijoux dans leurs sacs

Chez H&M, elles ont mis discrètement dans leurs sacs des porte-monnaie, coques de téléphone, boucles d'oreilles et bagues. Montant de la facture : 230 euros.

Chez Pimkie, même scénario : colliers, bracelets, bagues, boucles d'oreilles... Là, il y en a pour 110 euros. 

Dans les deux cas, les adolescentes ont franchi les caisses sans payer, sans se poser de questions et sans être inquiétées. 

Contrôlées sans titre de transport

Mais la chance tourne parfois. C'est leur cas. S'apprêtant à monter dans le tramway, les deux adolescentes ont été contrôlées par des agents de la TCAR à la station "Saint-Sever", à proximité du centre commercial Saint-Sever. L'une d'elle a été verbalisée pour défaut de titre de transport.

Au même moment, un équipage de l'unité de sécurisation des transports, muni d'une autorisation de réquisition du procureur permettant aux policiers de fouiller les bagages, s'est présenté et a décidé de contrôler les deux jeunes filles. Les fonctionnaires les ont invitées à ouvrir leurs sacs et ont découvert alors toutes sortes de bijoux, dont elles n'ont pu justifier la provenance. 

En fugue de leur foyer

Questionnée longuement, les adolescentes ont fini par avouer avoir volé ces bijoux chez H&M et chez Pimkie. Elles ont reconnu également être en fugue de leur foyer respectif, à Rouen et Yvetot. De fait, les policiers ont retrouvé la trace des fiches de recherche les concernant.

Les mises en cause ont été remises à leurs éducateurs. Une procédure a par ailleurs été dressée à leur encontre pour vol à l'étalage.



















AGENDA










Suivez-nous sur Facebook