Un trafic de stupéfiants démantelé à Rouen : quatre jeunes interpellés


Publié le 02/12/2019 à 17:37

L’appartement de l’adolescent servait de plaque tournante à un petit trafic de drogue : la perquisition a permis de retrouver 5 000€ et 170 g d’herbe



Les policiers avaient recueilli une information qui leur a permis de démanteler le trafic - illustration @ DDSP76
Les policiers avaient recueilli une information qui leur a permis de démanteler le trafic - illustration @ DDSP76
Le « tuyau » récupéré par les policiers de la brigade anti-criminalité (BAC) était bon : un trafic de stupéfiants a été démantelé à Rouen, grâce à un informateur.

Le 28 novembre, en fin de journée, une discrète surveillance est mise en place route de Darnétal à Rouen. Une habitation du secteur servirait localement de plaque tournante à un trafic de drogue.

Interpellés en pleine transaction

Ce soir-là, la BAC se positionne et observe. Soudain, les policiers en civil voient arriver une voiture qui s’arrête devant un immeuble de ville. Un homme à pied rejoint le conducteur et tous les deux discutent.

Puis l’un remet furtivement un sachet (d’herbe de cannabis) à l’autre qui lui tend un billet. Les policiers interviennent alors en pleine transaction et interpellent en flagrant délit les deux suspects, un jeune de 17 ans de Darnétal et un autre de 22 ans originaire de Mont-Saint-Aignan.

Dans la foulée, une perquisition est effectuée dans le logement suspecté d’abriter le trafic. De fait, les forces de l’ordre y retrouvent 5 000€ en petites coupures et 170 grammes d’herbe de cannabis déjà conditionnés. Le locataire de cet appartement, un adolescent de 17 ans, et sa petite amie âgée de 18 ans, sont interpellés à leur tour.

5 000€ retrouvés dans l’appartement

Tout ce petit monde est placé en garde à vue. Lors de son audition, le locataire reconnaît se livrer à la vente de stupéfiants depuis trois ans, avec une montée en puissance depuis le mois d’août dernier. Les 5 000€ retrouvés proviennent du trafic.

Le jeune homme a été déféré devant le juge des enfants pour une mise en examen. Son amie a été mise hors de cause.

Les deux autres mis en cause, dont l’un servait de livreur depuis une semaine, s’est vu notifier une convocation devant le procureur en vue d’un rappel à la loi.























AGENDA









Suivez-nous sur Facebook