A LA UNE

Seine-Maritime : le cambrioleur tente de s'étouffer avec une chaussette lors de sa garde à vue à Rouen


Publié le Mardi 23 Janvier 2018 à 16:38

Pour la seconde fois en moins d'un mois, un habitant de Darnétal, près de Rouen, a essayé d'attenter à sa vie dans une geôle de l'hôtel de police. Après avoir ingurgité du papier toilette, il a récidivé en tentant cette fois d'ingérer une chaussette.


Illustration © DGPN
Illustration © DGPN
Dans la nuit de lundi à mardi, vers 2h40, la brigade anti-criminalité (BAC) est appelée à intervenir route de Dieppe à Malaunay au domicile d'une dame qui vient de mettre en fuite un cambrioleur.
Il oublie son casque dans la maison qu'il vient de cambrioler
Ce dernier a eu le temps de faire main basse sur une carte bancaire, deux téléphones portables et un peu d'argent liquide, avant d'enfourcher un scooter et de disparaître précipitamment. La victime appelle immédiatement la police et précise que le cambrioleur a oublié son casque chez elle. Un détail qui va perdre le voleur.

En effet, alors qu'il se rend sur les lieux, un équipage de la BAC croise en route un scooter dont le pilote circule sans casque. Intrigués, les policiers font demi-tour, rattrapent le deux-roues et l'interceptent au rond-point de la Demi-Lune. La description de l'homme correspond en tout point au signalement fourni par la victime.
Placé en garde à vue, il tente d'avaler une chaussette
Une paire de gants, une lampe torche et trois téléphones sont retrouvés sur lui. Interrrogé sur la provenance des téléphones, le suspect est dans l'incapacité de répondre. Pour cause, deux des smartphones - un Samsung avec une coque rose et un Iphone - appartiennent à la femme qui vient d'être cambriolée.

Confondu, l'homme, âgé de 38 ans, est interpellé et ramené à l'hôtel de police. Après la procédure d'usage (retrait des lacets et de la ceinture), il est placé dans une chambre de sécurité dans l'attente de pouvoir être auditionné par un enquêteur.

Mais à peine est-il placé en garde à vue que le Darnétalais donne des signes inquiétants d'étouffement. Les policiers constatent alors qu'il a tenté d'ingérer une de ses chaussettes. Un médecin est appelé immédiatement et décide d'hospitaliser le gardé à vue qui sera entendu ultérieusement dès que son état le permettra. 
Il avait déjà ingurgité du papier toilette lors d'une précédente garde à vue
L'homme n'est pas inconnu à l'hôtel de police. Le lendemain de Noël, rue Sadi-Carnot à Darnétal, il est interpellé en pleine nuit en train de pousser un scooter dont la roue arrière est entravée par un antivol. Il  reconnait l'avoir dérobé un peu plus tôt dans une rue voisine.

Lors de sa garde à vue, prétextant une envie pressante, il n'hésite à ingurgiter une partie du rouleau de papier toilette, jusqu'à étouffement. Son état nécessite alors son admission aux urgences du CHU.

















Publicité.



























Suivez-nous sur Facebook