Seine-Maritime : la façade d’un commerce s’effondre à Petit-Quevilly sans faire de victime


Mardi 2 Juillet 2019 à 21:00

L'immeuble avait fait l'objet d'un arrêté de péril imminent, en raison de son état de vétusté. Son propriétaire venait d'engager des travaux. Une enquête pour mise en danger d'autrui a été ouverte par les services de police



La façade du commerce et de l’appartement au premier étage s’est littéralement effondrée - Photo envoyée par un lecteur
La façade du commerce et de l’appartement au premier étage s’est littéralement effondrée - Photo envoyée par un lecteur
La façade d’un immeuble s’est effondrée partiellement ce mardi soir vers 19h45 au 1 bis, avenue Jean-Jaurès à Petit-Quevilly, près de Rouen. il abrite un restaurant, le Iskender Kebap, et deux appartements au-dessus.

« Cela concerne la façade au rez-de-chaussée et le premier étage de l’immeuble qui est fragilisé », précise le centre opérationnel départemental d’incendie et de secours (Codis).

Un périmètre de sécurité d’une cinquantaine de mètres a été établi face à l'établissement, et la rue a été fermée ainsi que le métro dans les deux sens.

L’évacuation des habitations voisines était en cours dans la soirée, par précaution, tandis qu’une soixantaine de curieux sont rassemblés devant l’immeuble.

Cet incident n’a fait aucune victime.

L’immeuble faisait l'objet d’un arrêté de péril

Ce mercredi matin, nous en savons un peu plus sur l’origine et la nature de cet effondrement qui a impacté deux autres commerces, le bar La Belle Époque et une boutique de téléphonie. Les premières investigations ont permis d’établir que l’immeuble situé à l'angle de l'avenue Jean-Jaurès et de la rue des Limites avait fait l’objet d’un arrêté de péril imminent en raison de son état de délabrement. Cette mesure venait d’être levée et un arrêté d’exécution de travaux avait été notifié au propriétaire de l’immeuble.

Enquête pour mise en danger d’autrui

Lors de l’effondrement, mardi soir, le fils du commerçant, âgé de 36 ans, procédait à des travaux dans l’appartement situé au dessus du restaurant. Il a expliqué que le sol s’est dérobé sous ses pieds au moment où il retirait une fenêtre. Un pan de mur s’est effondré sur la chaussée provoquant l’éventration de la façade et la fragilisation de l’immeuble.

Dans la soirée, des moyens ont été pris pour mettre le bâtiment en sécurité.

Une enquête a été ouverte par les services de police pour mise en danger d’autrui. Le gérant du kebab et propriétaire de l’immeuble, un homme âgé de 67 ans, doit être entendu par les enquêteurs.

L'immeuble (ici avant l'effondrement)  avait fait l'objet d'un arrêté de péril imminent - Illustration © Google Maps
L'immeuble (ici avant l'effondrement) avait fait l'objet d'un arrêté de péril imminent - Illustration © Google Maps
























AGENDA









Suivez-nous sur Facebook