Rouen : il terrorise sa compagne et menace de s’égorger avant d’être neutralisé par les policiers


Samedi 8 Septembre 2018 à 11:37



Illustration
Illustration
Les policiers rouennais ont été confrontés il y a quelques jours à une situation particulièrement délicate, lors d’une intervention au domicile d’un couple à Rouen (Seine-Maritime).

A l’origine, ils sont appelés à intervenir en début de nuit (22h30) rue du Renard pour un différend conjugal. Un équipage de police-secours et une ambulance des sapeurs-pompiers se rendent sur place, alertés par une jeune mère de famille qui déclare avoir été frappée par son compagnon.

Il brise le téléphone à coup de hache

La femme s’est réfugiée avec un de ses deux enfants chez des voisins dans l’appartement du dessous. Aux policiers, elle raconte ce qu’elle vient de subir : elle dit avoir reçu des coups de pied et de poing dans les jambes. Son concubin, en état d’ivresse, a par ailleurs détruit son téléphone portable d’un coup de hache.

La victime, âgée de 26 ans, précise avoir réussi à s’échapper pour aller se réfugier chez des voisins.

L’homme est toujours dans l’appartement familial, avec le deuxième enfant. Il consent à ouvrir la porte aux forces de l’ordre. Il insiste alors pour voir sa concubine. Pas possible, répondent les policiers.

A cet instant, il se rend dans la cuisine et saisit un couteau et place la pointe de la lame au niveau de sa gorge. Il menace de s’égorger s’il ne voit pas immédiatement sa compagne.

Désarmé par un sapeur-pompier

Les policiers tentent de parlementer avec lui, et lui demandent de poser l’arme. L’individu ne veut rien savoir. Brusquement il s’entaille une joue sur cinq centimètres et dit qu’il va mettre fin à ses jours.

Au moment où il tente de sortir de l’appartement, un sapeur-pompier parvient à taper sur le couteau qui tombe au sol. Les policiers en profitent alors pour plaquer l’homme à terre.

Ce dernier, s’agitant et devenant très virulent, ils sont contraints de faire usage de leur pistolet à impulsion électrique en mode contact pour le neutraliser avant de le menotter.

Le père de famille est emmené à l’hôtel de police où il est placé en garde à vue pour violences volontaires aggravées et dégradations.

La femme, très choquée, et ses deux enfants sont pris en charge par les sapeurs-pompiers et transportés à l’hôpital Charles-Nicolle pour examen.
















Météo Rouen météo France Rouen

Météo Evreux météo France Evreux



AGENDA










Suivez-nous sur Facebook