Près de Rouen, ils menacent des parents d’élèves puis des policiers municipaux avec un fusil d’assaut


Publié le 27/11/2019 à 12:31

Deux hommes fortement alcoolisés ont exhibé une arme devant la police municipale avant de prendre la fuite. Le fusil d’assaut était une réplique de M16



Le véhicule des suspects a été repéré dans la cité des Oiseaux a Oissel par une patrouille de police -
Le véhicule des suspects a été repéré dans la cité des Oiseaux a Oissel par une patrouille de police -
Une histoire de tapage est à l’origine d’une dispute qui a entraîné des violences volontaires avec arme. Les protagonistes sont des parents d’élèves et deux individus fortement alcoolisés.

Les faits se déroulent ce mardi 26 novembre vers 11h45, à côté d’un établissement scolaire, rue du Puits Mérot à Saint-Pierre-les-Elbeuf (Seine-Maritime). Au cours du différend, les deux hommes enivrés menacent verbalement les parents, avant de quitter les lieux et de revenir avec une bombe lacrymogène.

Il exhibe un fusil d’assaut

La police municipale est appelée à intervenir. En arrivant sur place, les agents constatent que les deux hommes sont toujours là et s’empressent de monter dans une Renault Clio. L’un des individus exhibe alors une arme de type fusil d’assaut.

Avisée des faits, la brigade anti-criminalité (BAC) se lance à la recherche des suspects. Vers 15 heures, la Clio est repérée dans la cité des Oiseaux à Oissel. Les fonctionnaires en civil, affiche leur plaque Police et interceptent le véhicule avec deux hommes à bord, Allee des Chênes. L’interpellation se déroule sans problème.

Pas de permis et en état d’ivresse

La fouille de la Clio (elle appartient à un copain) permet de découvrir à l’intérieur une bombe lacrymogène et la réplique d’un fusil d’assaut M16.

Le conducteur est âgé de 27 ans et domicilié à Saint-Pierre-lès-Elbeuf. Le passager est âgé de 28 ans et originaire de Saint-Aubin-lès-Elbeuf. Tous deux sont en état d’ivresse. Ils ont été placés en dégrisement puis en garde à vue pour violences volontaires avec arme en réunion.

Le conducteur a fait en outre l’objet d’une procédure pour défaut de permis et conduite sous l’empire d’un état alcoolique.
























AGENDA









Suivez-nous sur Facebook