Malgré le retrait de son permis, il arrive et repart de la gendarmerie de Gaillon au volant de sa voiture



Publié le 24/08/2018 à 11:33



Le jeune conducteur encourt l’annulation de son permis - Illustration @ Pixabay
Le jeune conducteur encourt l’annulation de son permis - Illustration @ Pixabay
Un conducteur de l’Eure devra attendre quelques mois avant de pouvoir récupérer voire repasser son permis. Le jeune homme de 18 ans s’est vu retirer le précieux sésame après avoir été dépisté positif aux stupéfiants lors d’un banal contrôle routier effectué le 11 août, par les gendarmes du peloton motorisé de Gaillon.

Après le retour des résultats de la prise de sang confirmant la présence de drogue dans son sang, l’automobiliste a donc été convoqué le jeudi 23 août à la brigade de Gaillon pour se voir notifier la rétention immédiate de son permis pour une durée de 6 mois (c’est le barème de la sanction administrative fixée par le préfet).

Il franchit une ligne blanche

A partir de cet instant, en théorie comme en pratique, il n’avait donc plus le droit de conduire. Qu’a cela ne tienne : jeudi, il est venu et reparti de la gendarmerie de Gaillon au volant de sa voiture. « Et dans son départ précipité, il a franchi une ligne blanche ! », relate la gendarmerie de l’Eure sur sa page Facebook.

Les gendarmes qui ont l’œil ont à nouveau interpellé le jeune entêté et l’ont verbalisé cette fois pour conduite « malgré la suspension du permis de conduire et le franchissement de ligne continue ».

Sans préjuger de la sanction que décidera le tribunal correctionnel d’Évreux lors d’une prochaine audience, le jeune homme encourt une annulation de son permis (probatoire) purement et simplement.



















AGENDA









Suivez-nous sur Facebook