Le Havre : il tabasse sa mère de 75 ans, menace de se suicider et fait un malaise cardiaque dans la voiture de police


Mercredi 12 Septembre 2018 à 12:36


Victime d'un malaise cardiaque dans le véhicule de police, le quadragénaire a été réanimé par les gardiens de la paix  -Illustration © infonormandie
Victime d'un malaise cardiaque dans le véhicule de police, le quadragénaire a été réanimé par les gardiens de la paix -Illustration © infonormandie
Un homme a été transporté à l'hôpital du Havre dans un état critique, après avoir fait un malaise cardiaque et perdu connaissance dans le véhicule de police. Un peu plus tôt, il avait frappé violemment sa mère au visage et s'était injecté une dose de cocaïne. 

Peu avant minuit, mardi 11 septembre, une mère de famille appelle Police-secours. Elle déclare avoir été frappée par son fils. Un équipage se rend à son domicile rue du Lac, dans le quartier Sainte-Cécile  au Havre. De fait, les forces de l'ordre constatent que la victime, âgée de 75 ans, a le visage tuméfié. Elle confirme avoir reçu des coups de la part de son fils âgé de 44 ans. Lequel s'est également acharné sur le mobilier de sa chambre et a arraché un radiateur provoquant par la même occasion une fuite d'eau dans l'appartement. 

Il tient des propos suicidaires

Un voisin indique aux policiers que le quadragénaire s'est réfugié sur le toit de l'immeuble. En montant les étages, les policiers découvrent alors que l'auteur des violences est suspendu dans le vide et tient à bout de bras la rambarde de la cage d'escalier, au cinquième étage, et tient des propos suicidaires. Les fonctionnaires tentent de le raisonner. En vain.

L'homme regagne le toit du bâtiment où il est bientôt rejoint par les policiers et les sapeurs-pompiers. Neutralisé, il est finalement interpellé.

Son état ne nécessitant pas de transport à l'hôpital, il est pris en charge à bord du véhicule de police pour être ramené au commissariat. En cours de route, l'homme tient des propos de plus en plus incohérents et incompréhensibles. Puis brutalement, il perd connaissance.

Réanimé par les gardiens de la paix

Sans perdre une minute, les policiers le sortent de leur véhicule et l'allonge au sol pour lui prodiguer à trois reprises successives un massage cardiaque dans l'attente de l'arrivée du SAMU. Le quadragénaire revient à lui et murmure à ses sauveteurs qu'il s'est injecté dans le bras un milligramme de cocaïne au cours de la soirée.

Pris en charge par le SAMU, il est acheminé aux urgences de l'hôpital Jacques-Monod à Montivilliers. Le médecin urgentiste a refusé de se prononcer sur le pronostic vital.

La mère dont l'état n'est pas inquiétant a également été hospitalisée.



















AU FIL DES HEURES




Météo Rouen météo France Rouen

Météo Evreux météo France Evreux



AGENDA





Les infos les + lues







Suivez-nous sur Facebook