L’incroyable périple à vive allure d’un chauffard dans les rues de Rouen et de Petit-Quevilly


Lundi 29 Octobre 2018 à 15:55

Police aux trousses, la Mercedes roule à 140 km/h en ville, décolle du sol après avoir percuté un rond-point, grille les feux rouges...



Les policiers lancés à la poursuite du véhicule en fuite ont dû prendre beaucoup de précautions - illustration
Les policiers lancés à la poursuite du véhicule en fuite ont dû prendre beaucoup de précautions - illustration
Une Mercedes a été prise en chasse par la police dans les rues de Rouen et de Petit-Quevilly samedi 27 octobre au petit matin après un refus d’obtempérer. Les quatre passagers de la berline allemande ont été interpellés mais le conducteur a réussi à s’échapper.

Refus d’obtempérer

A l’origine, à 6h45, un équipage de police-secours en patrouille dans le secteur du Cours Clemenceau sur la rive gauche de Rouen repère une Mercedes qui circule en sens inverse de la circulation place Foch. Il décide de la contrôler mais essuie un refus d’obtempérer.

Le conducteur de la Mercedes accélère et prend la fuite vers l’avenue de Bretagne, poursuivi à distance par les policiers qui ont actionné gyrophare et avertisseurs deux tons.

A 140 km/h en ville

Le fuyard roule à près de 140 km/h, ne s’arrête pas aux feux rouges et franchit les carrefours dangereusement sans se préoccuper des autres usagers.

La Mercedes emprunte à vive allure l’avenue de Caen, passe la trémie du rond-point des Harkis, s’engage dans la zone de travaux de l’avenue Jean-Rondeaux où il manque de percuter une voiture qui arrive en face et qui doit monter sur le trottoir pour ne pas être percutée, puis file sur l’avenue Jean-Jaurès à Petit-Quevilly après avoir grillé encore quelques feux rouges.

La Mercedes décolle du sol !

La voiture folle se retrouve une nouvelle fois en sens inverse de la circulation dans une zone de travaux. Alors qu’elle arrive au rond-point formé par l’avenue Jean-Jaurès et l’avenue Jacques-Prévert, son conducteur fait un tout droit et percute à toute vitesse un rocher d’ornement. La Mercedes décolle littéralement du sol et retombe plus loin sur ses quatre roues. Dans le choc, les airbags se déclenchent mais la voiture continue sa route à contresens de la circulation, toujours poursuivie par la police.

Le conducteur s’enfuit à pied

Le moteur perdant de l’huile, la Mercedes finit par s’arrêter devant l’hôtel 1ère Classe avenue Jean-Jaurès, à Petit-Quevilly. Le conducteur a juste de temps de descendre et de s’enfuir à pied. Il n’est pas rattrapé par les policiers mais les quatre passagers, indemnes, sont quant à eux interpellés.

Il s’agit de jeunes gens, deux garçons originaires de Mantes-la-Jolie (Yvelines) et deux filles originaires de Duclair (Seine-Maritime) et des Bouches-du-Rhône. Ils sont âgés de 19 à 22 ans.

La Mercedes n’est pas signalée volée.

Enquête pour retrouver le chauffard

La brigade des accidents et délits routiers (BADR) est chargée de retrouver le chauffard qui ne devrait pas tarder à être identifié et interpellé pour refus d’obtempérer, mise en danger de la vie d’autrui et quelques autres infractions au code la route.

Les passagers ont été laissés libres après vérifications de leur identité et audition.













AU FIL DES HEURES





Météo Rouen météo France Rouen

Météo Evreux météo France Evreux



AGENDA





Les infos les + lues







Suivez-nous sur Facebook