L'auteur des dégradations de l'oeuvre d'art exposée au Havre retrouvé par la police


Mercredi 19 Septembre 2018 à 16:06



L'auteur des dégradations de l'oeuvre d'art exposée au Havre retrouvé par la police
Dans la nuit du 11 au 12 août dernier, l’œuvre d’art monumentale intitulée « À l’origine » exposée sur la digue Augustin Normand au Havre avait été vandalisée et le ou les auteurs des faits étaient depuis activement recherchés.

Les enquêteurs disposaient de très d'éléments, un nom et un prénom seulement. De « fil en aiguille » ils ont remonté la trace des auteurs présumés, après de minutieuses investigations qui ont finalement abouti à l'identification de deux suspects, précise une source policière.

Un jeune Havrais âgé de 18 ans a ainsi été interpellé ce mercredi matin et placé en garde à vue. Il a reconnu avoir dégradé « gratuitement » la statue en lacérant le visage de l’homme qui porte un éléphant avec le trousseau de clés qu'il avait dans sa poche au cours d’un balade sur la plage avec un ami. Ce dernier, âgé de 22 ans, a été également interpellé. Il a cependant été mis hors de cause à l’issue de son audition.

L'auteur des dégradations n'a pu expliquer son geste et s'est confondu en excuses et regrets lors de son audition par les policiers du Groupe d'appui judiciaire (GAJ) du Havre. Il a été remis en liberté dans la soirée. Il devra répondre à une convocation du délégué du procureur de la République pour le 23 janvier 2019.

L'oeuvre dégradée a été remise en état dès le lendemain.

Exposée jusqu'au 23 septembre

Cette oeuvre de 6 mètres de haut a été réalisée par le sculpteur Fabien Mérelle. Elle représente un homme qui porte sur son dos un éléphant. Elle est présentée au Havre depuis le 23 juillet (et jusqu'au 23 septembre) dans le cadre de la deuxième édition "Un été au Havre". 

À l’origine, justement, cette oeuvre est un petit dessin de Fabien Mérelle et s’appelle Le Pentateuque, peut-on lire sur le site de Un été au Havre. « En 2010, l'artiste se trouve confronté au poids de la tradition et de l’Histoire : lui, le catholique, souhaite épouser sa fiancée de confession juive. Leurs religions ont en commun les cinq premiers livres de la Bible (Le Pentateuque) mais leurs différences menacent leur union, pesant de tout leur poids sur leur avenir : "L’éléphant représentait ce fardeau que je portais alors sur mes épaules ».
 

















AU FIL DES HEURES





Météo Rouen météo France Rouen

Météo Evreux météo France Evreux



AGENDA





Les infos les + lues







Suivez-nous sur Facebook