Intoxiqués au monoxyde de carbone, neuf ouvriers conduits à l'hôpital de Dieppe


Publié le 06/12/2019 à 17:58

Les émanations toxiques proviendraient du groupe électrogène utilisé pour alimenter le chauffage du bungalow



Les victimes ont été pris en charge par les sapeurs-pompiers et transportés aux urgences de l'hôpital de Dieppe - Illustration © Pixabay
Les victimes ont été pris en charge par les sapeurs-pompiers et transportés aux urgences de l'hôpital de Dieppe - Illustration © Pixabay
Six ouvriers ont été pris de malaises alors qu'ils s'étaient mis à l'abri dans un bungalow sur le chantier où ils travaillent à l'angle du boulevard de Verdun et de la rue de la Rade, à Dieppe (Seine-Maritime).

Les sapeurs-pompiers ont été appelés à intervenir en milieu d'après-midi, ce vendredi, pour leur porter assistance. Lors des vérifications, les secours se sont rendus compte de la présence dans le bungalow de monoxyde de carbone, un gaz toxique et indétectable.

Un groupe électrogène en cause

L'un des ouvriers intoxiqués, plus atteint que les autres, a dû être immédiatement placé sous oxygène avant d'être transporté vers l'hôpital de Dieppe. Ses cinq collègues ont été pris en charge et évacués vers le même hôpital. Ils sont âgés entre 26 et 47 ans, et travaillent pour la société Colas, une entreprise de bâtiment et travaux publics. 

Trois autres ouvriers qui avaient transité par ce bungalow un peu plus tôt ont été également hospitalisés pour des examens. 

Les investigations ont permis aux sapeurs-pompiers de détecter l'origine de ces émanations de monoxyde de carbone qui proviendraient du chauffage interne alimenté par un groupe électrogène. 
 

Intoxiqués au monoxyde de carbone, neuf ouvriers conduits à l'hôpital de Dieppe

100 décès par an

Le monoxyde de carbone (CO) est un gaz toxique, indétectable par nos sens. Il est incolore, inodore, non irritant, sans saveur et d’une densité proche de celle de l’air. Il agit comme un gaz asphyxiant très toxique prenant la place de l’oxygène dans le sang. Il peut s’avérer mortel en moins d’une heure.

Le Co est la première cause de décès par toxique en France. Chaque année en France, on recense environ 5 000 intoxications et 100 décès dus au monoxyde de carbone (CO).


























AGENDA









Suivez-nous sur Facebook