Incendies de culture en Seine-Maritime et d’une maison dans l’Eure : un homme incommodé


Publié le 29/07/2019 à 18:01

4 hectares en Seine-Maritime, 5 hectares dans l’Eure : de nouveaux incendies ont dévasté, aujourd’hui, des zones agricoles. Dans certains cas, les sapeurs-pompiers ont dû assurer la protection d’habitations



Illustration
Illustration
Un incendie s’est déclaré dans un champ de culture cet après-midi a Saint-Aubin- Routot en Seine-Maritime. Les sapeurs-pompiers sont intervenus vers 15h30 alors que le feu avait enflammé une haie et un abri de jardin et brûlé une partie de la parcelle de 4 ha sur un front d’une centaine de mètres.

Plusieurs lances ont été nécessaires pour contenir les flammes et les empêcher de se propager à une habitation. Une vingtaine de sapeurs-pompiers et sept engins ont été mobilisés sur cette intervention qui n’a pas fait de blessé.

Dans l’Eure, un septuagénaire intoxiqué par les fumées

Dans l'Eure, à Barc, dans la région de Beaumont-le-Roger, une maison d’habitation a été la proie des flammes ce lundi également. La demeure, située rue du Pressoir, était embrasée à l’arrivée des premiers secours.

L’occupant de la maison, un homme de 75 ans, a été légèrement brûlé aux bras par des projections de plastique fondu et son état a nécessité son transport à l’hôpital de Bernay d’où il est ressorti après avoir reçu des soins.

48 foyers privés d’électricité

Le feu, d’origine accidentelle, serait parti au niveau du garage. Sur place, par précaution, Enedis a coupé le réseau d’alimentation électrique plongeant ainsi 48 foyers dans le noir. Le courant a été rétabli vers 21 heures.

La maison a été entièrement détruite, indique la gendarmerie qui a procédé aux constatations d’usage. Le septuagénaire devait être relogé par un voisin.

5 ha de chaumes et de lin brûlés

A signaler encore, toujours dans l'Eure, un incendie qui a ravagé 5 hectares de chaumes et 1 hectare de lin route de la Barre à La Roussière, entre la Barre-en-Ouche et Broglie.

Le feu s’est déclaré vers 14 heures au niveau d’un « round-baller » servant à faire des balles de paille. Les flammes se sont propagées à une quinzaine de balles de paille puis à un champ de cinq hectares de chaume et un autre voisin d’un hectare de lin.

Les moyens mis en œuvre par les sapeurs-pompiers ont permis de limiter les dégâts et de circonscrire le feu.





















AGENDA









Suivez-nous sur Facebook