Huit feux toujours actifs ce matin dans l'Eure où 1 500 ha de culture ont été détruits hier


Vendredi 26 Juillet 2019 à 09:13

Plus de 520 sapeurs-pompiers, dont certains venus en renfort de Bretagne, ont lutté hier jeudi et cette nuit contre une vingtaine d'incendies de culture et de végétaux



Plus de 520 sapeurs-pompiers ont été mobilisés hier - Illustration © infonormandie
Plus de 520 sapeurs-pompiers ont été mobilisés hier - Illustration © infonormandie
Environ 1 500 ha de culture et de végétation ont brûlé dans le département de l’Eure hier, jeudi, au plus fort de la canicule.

Sur un total de 24 feux recensés, 8 concernant 700 ha étaient encore actifs ce vendredi matin mais la baisse des températures aidant, ils restent maîtrisés, indique la préfecture de l'Eure, dans son dernier point de la situation.

Les communes concernées sont Chambois, Saussay-la-Campagne, Boncourt, Etrépagny, Saint-Etienne-l’Allier, La Couture Boussey, Romilly-la-Puthenaye et Brionne.

23 pompiers et 1 gendarme légèrement blessés

Au pic de la crise, 98 % des moyens pompiers ont été engagés et plus de 520 sapeurs-pompiers ont été mobilisés. Des renforts ont été appelés de plusieurs autres départements :  Orne, la Manche, Maine-Loire, Finistère,  Morbihan et Val-d’Oise. 

Aucune victime n’est à déplorer mais 23 sapeurs-pompiers et 1 gendarme ont été légèrement blessés, précise la préfecture ce matin.

« Le travail des forces de secours et de sécurité de l’Eure et les renforts des départements voisins ont été déterminants dans cette lutte », se félicite le préfet de l'Eure, Thierry Coudert.
 

Consignes de sécurité

Concernant les zones de feu encore actives, les consignes de sécurité suivantes restent applicables :

- N’approchez pas des feux, ni à pied ni en voiture
- Ne vous arrêtez pas pour prendre des photos
- N’interrompez pas les sapeurs-pompiers dans leur travail
- Respectez les déviations mises en place
- Si vous habitez à proximité d’un feu, restez dans votre maison, elle est votre meilleur abri
























AGENDA










Suivez-nous sur Facebook