Évreux : les clandestins découverts dans un camion avaient découpé le toit de la remorque


Vendredi 23 Août 2019 à 17:17

Une obligation de quitter le territoire français sous trente jours a été notifié à chacun de ces étrangers en situation irrégulière



La police a notifié aux quatre clandestins une obligation de quitter le territoire français sous 30 jours  - Illustration © DGPN
La police a notifié aux quatre clandestins une obligation de quitter le territoire français sous 30 jours - Illustration © DGPN
Quatre étrangers en situation irrégulière ont été découverts dissimulés dans un camion qui venait de se stationner dans une société de la rue Lavoisier, dans une zone industrielle d’Évreux (Eure). Deux sont iraniens, un koweïtien et un syrien.

C’est en ouvrant les portes de sa remorque, pour charger du fret, que le chauffeur du poids-lourd, de nationalité britannique, a constaté, ce vendredi matin vers 8h30, la présence à l’intérieur des quatre hommes, âgés entre 20 et 40 ans. Il a prévenu aussitôt les services de police.

Ils découpent le toit

Le routier a expliqué aux policiers qu’il s’était arrêté pour se reposer dans la nuit sur une aire de repos de la N154, entre Nonancourt et Évreux.

Avant de repartir, il avait toutefois vérifié que les portes du camion n’avaient pas été fracturées.

En fait, lors des constatations, les policiers se sont aperçus que le toit de la remorque en fibre de verre avait été découpé. C’est donc par cette « trappe » que les quatre clandestins se sont introduits à l’intérieur tandis que le chauffeur dormait.

30 jours pour quitter la France

Interpellés pour entrée irrégulière sur le territoire national, ils ont été placés en rétention administrative à l’hôtel de police d’Évreux le temps de vérifier leur situation.

Les quatre hommes se sont vus délivrer une obligation de quitter le territoire français (OQTF) sous un délai de 30 jours. Ils ont été laissés libres.

























AGENDA










Suivez-nous sur Facebook