Evreux : fortement alcoolisée, elle entaille la main de son compagnon avec un tesson d'assiette


Publié le Vendredi 21 Octobre à 17:32

Sérieusement blessé à une main, le sexagénaire a fourni un certificat médical avec 45 jours d'ITT. Il a confié avoir déjà subi les foudres de sa compagne avec un rouleau à pâtisserie



La mise en cause était toujours en garde à vue cet après-midi à l'hôtel de police d'Evreux - Illustration © infoNormandie
La mise en cause était toujours en garde à vue cet après-midi à l'hôtel de police d'Evreux - Illustration © infoNormandie
Une femme de 56 ans, interpellée pour violences volontaires aggravées envers son compagnon, a été déférée devant un magistrat du parquet d'Evreux (Eure) ce vendredi après-midi. La quinquagénaire devait être jugée en comparution immédiate devant le tribunal judiciaire. 

Les faits qui lui sont reprochés remontent au mercredi 19 octobre, en fin d'après-midi. Ils se sont déroulés dans l'appartement qu'elle partage avec son compagnon, rue du Fer à Cheval, dans le quartier de Nétreville à Evreux. Peu avant 18h30, un équipage de police est amené à intervenir au domicile d'un couple où est signalé un différend familial.

La main entaillée avec un tesson d'assiette

Sur place, les fonctionnaires sont confrontés à une femme fortement alcoolisée qui déclare tout de go qu'elle vient de frapper son compagnon avec un tesson d'assiette cassée.  L'homme, âgé de 60 ans, présente en effet une entaille importante à la main gauche. Il est immédiatement pris en charge par les sapeurs-pompiers et transporté au centre hospitalier Seine-Eure à Cambolle. 

La femme qui reconnaît être à l'origine de la blessure est interpellée et emmenée à l'hôtel de police. Son état ne permet pas aux enquêteurs de l'auditionner immédiatement. Fortement alcoolisée, elle n'est pas alors en capacité de souffler dans l'éthylomètre pour mesurer son taux d'alcoolémie. Huit heures après son placement en cellule de dégrisement elle présentait encore un taux de 0,67 mg par litre d'air expiré, soit 1,34 g par litre de sang. 

Elle ne pourra finalement être entendue que le lendemain matin.

45 jours d'incapacité totale de travail

Auditionné également, son compagnon confiera aux policiers avoir déjà été victime de violences de la part de sa concubine. Elle lui aurait ainsi brisé une épaule avec un rouleau à pâtisserie. 

Cette fois, le sexagénaire a déposé plainte, après avoir fourni un certificat médical stipulant 45 jours d'interruption totale de travail. Il a dû être hospitalisé au plus vite au centre hospitalier du Montgardé, spécialisé dans la chirurgie de la main, à Aubergenville (Yvelines) pour subir une opération de la main. 
 


              
infoNormandie



























Qui sont les quinze députés élus en Seine-Maritime et dans l'Eure. Ils sont ici




















Recherche sur Google