L'Info en continu

FAITS DIVERS

Eure : Ils perforaient les réservoirs avec une perceuse pour dérober le carburant


Publié le 31/01/2018 à 19:23

Fini le bon temps du siphonnage ! Dans l'Eure, deux jeunes voleurs de carburant ont inventé une méthode qui s'est avérée efficace pour vider un réservoir : celle de la perçeuse. Ils ont été interpellés par les gendarmes après avoir fait vingt-cinq victimes.


Grâce à des témoignages, les gendarmes ont pu remonter jusqu'aux voleurs (Illustration © infonormandie)
Grâce à des témoignages, les gendarmes ont pu remonter jusqu'aux voleurs (Illustration © infonormandie)
Depuis quelques mois, les gendarmes de la communauté de brigades de Brionne et de Bernay, étaient confrontés à de multiples plaintes d'automobilistes se plaignant de retrouver leur réservoir vide. Plus gênant, c'est que dans la majorité des cas, le ou les voleurs n'hésitaient pas à se glisser sous la voiture (ils avaient une préférence pour les Twingo) et à faire un trou dans le réservoir à l'aide d'une perceuse pour en prélever le précieux liquide. D'autres victimes constataient qu'une durite du réservoir avait été sectionnée.

Vingt-cinq victimes en quelques semaines

Ces deux modes opératoires ont été utilisés sur vingt-cinq véhicules répartis entre les communes de Brionne, Broglie, Fontaine-la-Soret, La Barre-en-Ouche, Nassandres, Beaumont-le-Roger ou encore Bernay, entre le 9 août 2017 et le 15 septembre de la même année.

Après une accalmie inexpliquée de quelques mois, les vols ont repris à partir du 9 janvier dernier.

Durant toute cette période, les gendarmes ont enquêté, procédé à des enquêtes de voisinage, fait des recoupements. Plusieurs unités ont été mobilisées : la brigade territoriale et la brigade de recherche de Bernay, la communauté de brigades de Brionne aussi. Ainsi, suite à divers témoignages, dont celle d'un témoin qui a eu la présence d'esprit de relever le numéro d'immatriculation d'un véhicule suspect, les enquêteurs sont parvenus à identifier les présumés auteurs de ces vols.

8 000 euros de préjudice

Mardi 30 janvier, avec le concours du peloton de surveillance et d'intervention (PSIG) de Bernay, une opération judiciaire a été mise en place en début de matinée qui a conduit à l'interpellation, à leur domicile respectif, de deux suspects, à Bernay et Evreux. L'un est âgé de 16 ans, l'autre de 20 ans. Placés en garde à vue, ils ont reconnu l'intégralité des vols. Le montant du préjudice a été chiffré à 8 000 euros.

Les deux voleurs ont été remis en liberté. Le plus jeune s'est vu remettre une convocation devant le juge des enfants en vue de sa mise en examen. Le majeur est reparti de la gendarmerie avec une citation à comparaître devant le tribunal correctionnel d'Evreux pour septembre 2018.