Eure : 50 gendarmes lancés à la recherche de trois hommes armés près d'une école à Bernay



Mis en ligne le Jeudi 10 Juin 2021 à 12:38

Vive émotion ce jeudi matin à Bernay. Trois individus, dont deux armés, ont été aperçus à l'heure de la recréation près de l'école Jean-Moulin et du collège du Hameau. Le secteur a été bouclé par la gendarmerie qui a interpellé rapidement l'un des suspects. Les armes ont été saisies



La compagnie de gendarmerie de Bernay a mobilisé tous ses effectifs disponibles, soit une cinquantaine de militaires pour mener à bien cette opération qui a abouti à l'arrestation d'un des suspects - Illustration © Adobe Stock
La compagnie de gendarmerie de Bernay a mobilisé tous ses effectifs disponibles, soit une cinquantaine de militaires pour mener à bien cette opération qui a abouti à l'arrestation d'un des suspects - Illustration © Adobe Stock
Branle-bas de combat ce matin à Bernay (Eure). Pas moins de cinquante gendarmes ont investi tout un secteur de la ville à la recherche de trois individus aperçus, avec des armes à la main, près de l’école Jean-Moulin, chemin de la Couture.

L’alerte a été donnée par la directrice de l’établissement scolaire, en milieu de matinée. Des écoliers, alors dans la cour de récréation, ont signalé avoir vu trois hommes dont un exhibait une arme longue et un autre ce qui semblait être un sabre.

► Ecoliers et collégiens confinés dans leurs classes

Immédiatement, le plan particulier de mise en sûreté (PPMS) des établissements prévu dans le cadre de la lutte contre le terrorisme a été déclenché. Les écoliers ont été confinés dans leurs classes. Par précaution, la même procédure a été activée dans le collège du Hameau situé à proximité.

La gendarmerie a déployé des moyens spécifiques et adaptés à la situation. La zone en alerte a été bouclée et des recherches ont été effectuées à l’intérieur et aux alentours immédiats de l’école et du collège. Ce dispositif a permis de procéder à une levée de doute puis à la levée du plan de protection, vers midi.


► Un suspect interpellé, deux autres recherchés

Dans le même temps, les gendarmes de Bernay ont recueilli les témoignages des écoliers et de la directrice, ce qui leur a permis, grâce à la description fournie par ces témoins, d’identifier l’un des trois suspects. Ce dernier a été interpellé dans une rue de Bernay vers 12h30. Il s’agit d’un jeune homme âgé de 20 ans, inconnu de leurs services.

Lors de la perquisition de son domicile, les militaires ont retrouvé l’arme avec laquelle il avait été aperçu près de l’école : une réplique (factive) de fusil d’assaut de type airsoft. La seconde arme, un coupe-coupe, a également été saisie.

Le mis en cause a été placé en garde à vue. Les deux autres sont activement recherchés.

► Une cellule psychologique mise en place

Tous les établissements de la ville ont été placés sous protection des gendarmes du peloton autoroutier de Courbépine, appelés en renfort des unités de la compagnie de gendarmerie de Bernay, sous les ordres du capitaine David Malherbet, commandant en second. L'opération a mobilisé une cinquantaine de gendarmes. 

L’inspecteur d’académie ainsi que la maire de Bernay, Marie-Lyne Vagner, sont venus sur place. Une cellule psychologique va être mise en place pour les enfants de la maternelle, qui ont pu être choqués à la vue des armes.
« Le caractère factice des armes a pu être confirmé. Il s’agissait d’équipements de type airsoft. Tout danger est écarté et aucune menace n’a été exercée à l’encontre des élèves et des équipes enseignantes », a tenu à préciser la préfecture dans un communiqué diffusé à l’issue de l’opération.

 




         Partager Partager