Enquête après la mort dans son lit d'un bébé de quatre mois à Grand-Quevilly


Lundi 12 Août 2019 à 11:15

Sa maman l'a découvert inanimé dans son lit. Un voisin, puis les sapeurs-pompiers et le SAMU ont tenté de le réanimer. En vain. Une enquête de police est ouverte



Le médecin du SAMU a constaté le décès du nourrisson - illustration © infonormandie
Le médecin du SAMU a constaté le décès du nourrisson - illustration © infonormandie
Un bébé de quatre mois est décédé accidentellement dans la soirée de dimanche 11 août, à Grand-Quevilly (Seine-Maritime). 

Le drame s'est déroulé rue du Maréchal Louis Lyautey, au domicile des grands-parents, actuellement en vacances, de la petite victime.

Peu avant 19 heures, la jeune mère âgée de 24 ans a couché le bébé dans un lit. Elle est revenue le voir un peu plus tard pour s’assurer qu’il dormait et c'est alors qu'elle a constaté que le nourrisson était inanimé.

Mort étouffé ?

Paniquée, elle s'est mise à crier. Une amie présente à ses côtés, avec d'autres enfants, dans le logement a accouru. Un voisin s'est précipité et a fait un massage cardiaque au petit garçon, avant d'être relayé par les sapeurs-pompiers et le SAMU. Malgré plusieurs tentatives, le bébé n'a pu être réanimé.

Le décès a été déclaré par le médecin urgentiste, qui a délivré un certificat avec obstacle médico-légal.
Selon les premiers éléments recueillis par l'astreinte judiciaire de la Sûreté départementale, un film plastique utilisé pour protéger les meubles de la poussière aurait été retrouvé à proximité du lit.

Est-ce ce plastique qui aurait empêché l'enfant de respirer ? La piste d'une mort par étouffement est dans l'immédiat privilégiée, dans l'attente des résultats des analyses médicales qui devraient être ordonnées par le parquet de Rouen.

Une enquête en recherche des causes de la mort a été ouverte par les services de police.  

























AGENDA









Suivez-nous sur Facebook