Deux voleurs de voitures arrêtés à Rouen et Oissel par la Brigade anti-criminalité


Mercredi 3 Octobre 2018 à 12:10

Les voleurs de voitures n'ont qu'à bien se tenir. A Rouen et Oissel, la police vient d'en arrêter deux à quelques heures d'intervalle.



Illustration © DGPN
Illustration © DGPN
D'abord à Rouen. Lundi 1er octobre, vers 21 heures, la Brigade anti-criminalité (BAC) est appelée à se rendre dans une salle de sports située quai Boisguilbert, sur la rive droite. Le gérant de l'établissement a alerté police-secours, via le « 17 » pour signaler qu'il vient de reconnaître l'individu qui a dérobé quelques jours plus tôt, le 26 septembre, une Renault Twingo garée devant son établissement.

Une plainte est alors déposée par le propriétaire du véhicule. 

Les clés dérobées dans un vestiaire

Les policiers arrivent sur place. Le témoin désigne le supposé voleur qui vient de sortir de la salle de sports. Le suspect, un jeune rouennais de 21 ans, est interpellé sur le champ. Sans difficulté, il reconnaît avoir volé les clefs de la Twingo dans un vestiaire du complexe sportif qu'il fréquente et être parti avec le véhicule. Sans plus d'explications. 

Longuement interrogé, il finit par indiquer l'endroit où la voiture est garée : sur un parking de l'autre côté du boulevard. De fait, les hommes de la BAC la retrouvent les portières non verrouillées et clés sur le contact.

Le jeune homme a été placé en garde à vue pour vol.

Oissel : volé lors d'un home-jacking

Le lendemain de cette interpellation, mardi 2 octobre, en début de soirée, c'est encore la Brigade anti-criminalité (BAC) qui repère lors d'une patrouille rue des Violettes à Oissel, la présence d'une Volkswagen Tiguan stationnée sur un parking. Le véhicule a été signalé volé lors d'un home-jacking commis le 15 septembre dernier à Saint-Léger du Bourg Denis, dans l'agglomération rouennaise. La technique consiste pour le ou les voleurs voleur de s'introduire dans la maison du propriétaire et de faire main basse sur les clés afin de s'emparer du véhicule convoité.

« C'est pas moi le voleur »

Les policiers en civil décident alors de monter une discrète planque près du Tiguan. Au bout d'une dizaine de minutes d'attente, ils aperçoivent un homme qui s'installe au volant et s'apprête à démarrer. C'est alors que les fonctionnaires bondissent et neutralisent le conducteur.

Lors de son audition, ce dernier, un SDF âgé de 20 ans, prétend ne pas avoir volé le véhicule mais avoir voulu seulement rendre service à "quelqu'un" qui lui aurait demandé de le déplacer. Il a néanmoins été placé en garde à vue pour recel de vol. 
 















AU FIL DES HEURES






Météo Rouen météo France Rouen

Météo Evreux météo France Evreux



AGENDA





Les infos les + lues







Suivez-nous sur Facebook