Deux morts et trois blessés, dont un grave, dans l’incendie d’un immeuble au Tréport


Vendredi 12 Octobre 2018 à 10:06

L'immeuble de trois étages s'est entièrement embrasé. L'origine de l'incendie est pour l'heure inconnue.


Une cinquantaine de sapeurs-pompiers sont intervenus pour combattre l’incendie, très violent - Photo d’illustration
Une cinquantaine de sapeurs-pompiers sont intervenus pour combattre l’incendie, très violent - Photo d’illustration
Deux personnes sont mortes et quatre autres sont blessées, dont une grièvement. Tel est le bilan provisoire de l’incendie qui a ravagé un immeuble cette nuit rue de la Commune de Paris, dans le quartier du Vieux-Tréport, en Seine-Maritime.

Les sapeurs-pompiers ont été alertés vers minuit et demi par la gendarmerie dont une patrouille du Peloton de surveillance et d'intervention (PSIG) est intervenue pour secourir un couple, prisonnier du brasier au troisième étage  (lire ci-dessous le récit des gendarmes, publié sur leur page Facebook). À l'arrivée des secours, l’immeuble de trois étages composé d’une structure en bois était embrasé. De gros moyens (une cinquantaine d'hommes et douze engins) pour maîtriser l’incendie ont été déployés au fur et à mesure au cours de la nuit.

Ce matin, bien que de « faible intensité », le feu n’était toujours pas complètement circonscrit, indique le centre opérationnel départemental d’incendie et de secours (Codis).

Le feu toujours pas éteint ce matin

Le bilan provisoire est lourd : il fait état d’une personne décédée (un homme qui a sauté du troisième étage), d’un blessé grave qui a été transporté à l’hôpital dans un état d’urgence absolue et de trois blessés en urgence relative. Une personne portée disparue a finalement été découverte dans les décombres. Elle était décédée.

« Par leur action, les gendarmes ont sans aucun doute évité que le bilan dramatique ne soit plus lourd encore. Cinq gendarmes ont été admis à l’hôpital pour avoir inhalé des fumées et pour les brûlures de l’un d’entre eux », souligne la gendarmerie sur sa page Facebook.

La cellule sauvetage-déblaiement du service départemental d'incendie et de secours (SDIS) est actuellement sur les lieux du drame : « le déblai sera de longue durée », estime le Codis.

Une enquête a été ouverte par la gendarmerie afin de déterminer l'origine de l'incendie.

 Plus d’infos à venir 

Le récit des gendarmes qui sont intervenus avec bravoure






















AU FIL DES HEURES




Météo Rouen données météo France Rouen issues de my-meteo.com

Météo Evreux Evreux France données météo



AGENDA





Les infos les + lues








Suivez-nous sur Facebook