Bolbec : les combles de la maison abritaient une chambre de culture de cannabis


Jeudi 8 Février 2018 à 17:17

L'installation destinée à la culture de cannabis a déclenché la surchauffe du compteur électrique qui a pris feu. Les sapeurs-pompiers ont dû intervenir et la police ausssi, qui a découvert le pot aux roses dans les combles de la maison...


Les 35 jeunes plants de cannabis ont été saisis. Ils seront détruits prochainement (Photo © D.R.)
Les 35 jeunes plants de cannabis ont été saisis. Ils seront détruits prochainement (Photo © D.R.)
En intervenant au domicile d'un habitant victime d'un incendie, les policiers de la sûreté urbaine du commissariat de Bolbec-Lillebonne ne s'attendaient à une telle découverte. En inspectant les combles, au dessus du premier étage d'une maison de ville qui ne paie pas de mine, ils sont tombés sur une chambre parfaitement aménagée pour la culture d'herbe de cannabis. 

Mardi 6 février, vers 16 heures, les sapeurs-pompiers sont avisés par l'occupant d'une maison, rue Clemenceau à Bolbec, que son compteur électrique vient de prendre feu. Il craint pour son habitation. Les pompiers arrivent rapidement et éteignent le feu, limitant ainsi les dégâts. Une surchage électrique serait à l'origine du début d'incendie.

L'objet du délit se cachait dans les combles

Intrigués, les policiers cherchent alors à comprendre. Aussi, ils se mettent à inspecter la maison et découvrent bientôt le pot aux roses en franchissant la porte qui conduit aux combles. Là, ils sont bouche bée : devant eux, trente cinq pots soigneusement alignés sous de grosses lampes à haute intensité. De chaque côté, disséminés autour des pots, des ventilateurs reliés à une conduite vers l'extérieur. 

Il ne s'agit pas d'une culture de fleurs, mais de très jeunes plants d'herbe de cannabis !

L'explication de la surchauffe du compteur est toute trouvée.

Le matériel et les plants de cannabis seront détruits

Confondu, le propriétaire des lieux, un peu hébété, n'a pu nier se livrer à la culture de cannabis. La chambre en question a été démontée soigneusement par les policiers et le matériel, d'une valeur estimée à 4 000 euros, a été saisi. Il sera détruit, tout comme les 35 plants d'herbe et les quelques dizaines de grammes de résine de cannabis saisis lors de la perquisition de la demeure.

Lors de son audition en garde à vue, le mis en cause a expliqué qu'il était à ses débuts de cultivateur. Compte tenu de la quantité espérée, le Bolbécais est soupçonné d'avoir envisagé d'en faire le commerce. 

Remis en liberté, il n'a plus qu'à attendre sa prochaine convocation devant le tribunal correctionnel du Havre.
 
La chambre de culture installée dans les combles a été démontée, et le matériel saisi
La chambre de culture installée dans les combles a été démontée, et le matériel saisi
















AU FIL DES HEURES




Météo Rouen météo France Rouen

Météo Evreux météo France Evreux



AGENDA





Les infos les + lues








Suivez-nous sur Facebook