Alcool, stupéfiants et infractions : trois conducteurs placés en garde à vue à Evreux


Publié le 27/08/2018 à 14:54



Trois automobilistes ont été placés en garde à vue ce week-end à Evreux (Eure). Deux étaient en état d'ivresse au volant, le troisième sous l'emprise de stupéfiants. Ils ont fait l'objet d'une rétention immédiate de leur permis.

Samedi 25 août, vers 7 heures, un automobiliste de 22 ans est intercepté à un contrôle routier mis en place par les policiers d'Evreux, rue Gay-Lussac. Le jeune homme, au volant d'une Volkswagen Polo, est invité à souffler dans l'éthylomètre qui affiche un taux de 0,62 mg par litre d'air expiré, soit 1,24 g par litre de sang. Il est interpellé et placé en garde à vue, le temps du dégrisement et de faire l'objet d'une procédure pour conduite sous l'empire d'un état alcoolique et d'une rétention immédiate de son permis

Les policiers lui ont remis une convocation pour une comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité (plaider-coupable) pour le 18 janvier 2019. 

Ce même matin, vers 7h45, une patrouille de police remarque un véhicule qui circule avenue du Maréchal Foch, à Evreux à vive allure et avec un feu arrière défectueux. Intercepté, le conducteur est dans l'incapacité de présenter l'attestation de la voiture. Il est soumis à un test salivaire qui révèle qu'il est sous l'emprise de stupéfiants. L'automobiliste, un Ebroïcien de 26 ans, reconnaît être un consommateur occasionnel de cannabis. Il a été conduit à l'hôpital pour une prise de sang.

Le contrevenant devra répondre à une convocation de la police dès que les résultats du prélèvement sanguin seront connus. 

Enfin, le dimanche 26 août, à 6h45, le conducteur d'un véhicule circulant devant une voiture de police avenue du Maréchal Foch, à Evreux, est intercepté pour avoir omis de mettre son clignotant à la sortie d'un rond-point. L''homme, âgé de 49 ans et domicilié à Giverville (Eure) a été contrôlé avec un taux de 1,56 g d'alcool dans le sang

Placé en garde à vue, il s'est vu notifier la rétention immédiate de son permis et une convocation pour une comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC) pour le 18 janvier 2019.
 





















AGENDA









Suivez-nous sur Facebook