A Fécamp, l'aide-ménagère se servait dans le coffre-fort de la nonagénaire, 28 000€ détournés


Jeudi 9 Août 2018 à 12:29


C'est la fille de la vieille dame, qui a découvert le pot aux roses - Illustration © Pixabay
C'est la fille de la vieille dame, qui a découvert le pot aux roses - Illustration © Pixabay
Une aide-ménagère de 51 ans, son fils de 21 ans et sa belle-fille de 21 ans ont été placés en garde à vue au commissariat de Fécamp (Seine-Maritime). Ils sont soupçonnés d'avoir subtilisé la rondelette somme de 28 000€ à une nonagénaire.

Le pot aux roses a été découvert au début du mois d'août. Une plainte est déposée auprès des services de police de Fécamp par une femme qui déclare que sa mère âgée de 93 ans a été victime du vol d'une somme importante entreposée dans son coffre-fort.

Des soupçons sur l'aide-ménagère

Les enquêteurs procèdent aux constatations d'usage et à des investigations de police technique et scientifique sur le coffre qui se trouve à l'abri des regards indiscrets dans le grenier de l'habitation.

« L'environnement » immédiat de la nonagénaire est passé au crible. Les policiers découvrent l'existence d'une aide-ménagère, une quinquagénaire qui vient régulièrement s'occuper de la vieille dame et de faire son ménage alors qu'elle est hospitalisée.

Les enquêteurs n'ont pas encore véritablement de soupçons, mais en vérifiant le compte bancaire de l'aide-ménagère ils sont intrigués par d'importants virements d'argent. Argent dont la femme est incapable d'expliquer la provenance, et qui - c'est établi - a servi à acheter des parfums, à financer des jeux en ligne et à jouer au casino.

L'enquête révèle également que son fils et la compagne de ce dernier sont également destinataires de sommes tout aussi importantes. 

Elle avait trouvé la clé du coffre

Interpellés mardi dernier, la mère de famille, son fils et sa belle-fille, sont placés en garde à vue. Lors des auditions, ils ont reconnu les faits. « L'aide ménagère a avoué avoir trouvé la clé du coffre et avoir subtilisé à plusieurs reprises de l'argent», relate une source proche de l'enquête.

Les trois mis en cause ont été laissés libres dans l'attente d'être jugés devant le tribunal correctionnel du Havre, pour vol et recel de vol. L'audience aura lieu le 21 janvier prochain.
 





















AU FIL DES HEURES




Météo Rouen météo France Rouen

Météo Evreux météo France Evreux



AGENDA





Les infos les + lues








Suivez-nous sur Facebook