A Dieppe, le camelot se fritte avec les policiers pour une histoire de place


Jeudi 16 Août 2018 à 16:28


Le commerçant ambulant a été interpellé pour outrages  - Illustration
Le commerçant ambulant a été interpellé pour outrages - Illustration
Le grand déballage des commerçants de Dieppe, ce mercredi 15 août, s'est très mal terminé pour un camelot parisien. Ce dernier, ainsi que sa compagne, s'est retrouvé en garde à vue au commissariat de la ville. Explications.

Le commerçant ambulant avait commencé à installer son stand et a déballer ses marchandises à l'angle de la Grande Rue et de la rue Gustave Roulland, dans le centre-ville. Quand la police municipale a débarqué, lui intimant l'ordre de remballer faute d'autorisation. Les "municipaux" ont fait valoir que son stand gênait le passage des secours. 

« J'ai payé mon emplacement »

Le ton est naturellement monté, le camelot refusant de plier bagage. « Je ne partirai pas, j'ai payé mon emplacement et je suis dans les règles », a-t-il rétorqué. Du coup, les policiers municipaux ont sollicité l'intervention de leurs collègues du commissariat de Dieppe.

L'arrivée des policiers nationaux n'a pas calmé les esprits, bien au contraire :  le commerçant, âgé de 29 ans et domicilié à Paris, s'est quelque peu emporté et a insulté le fonctionnaire qui voulait procéder à des vérifications. Résultat : il a été interpellé, ainsi que sa compagne âgée de 34 ans qui a voulu s'interposer. 

Tous les deux ont finalement été emmenés au poste et placés en garde à vue pour outrages sur personne dépositaire de l'autorité publique. Le grand déballage s'est arrêté-là pour eux, brusquement.