A Bernay, les gendarmes démantèlent un trafic de drogue : cinq suspects interpellés


Vendredi 9 Février 2018 à 08:56

Six mois d'investigations ont permis aux gendarmes de Bernay de confondre les membres actifs d'un trafic de stupéfiants qui sévissaient depuis plusieurs mois.


La drogue et le matériel utilisé pour la revente ont été saisis lors des perquisitions
La drogue et le matériel utilisé pour la revente ont été saisis lors des perquisitions
Une enquête préliminaire, ouverte en juillet 2017, à l'initiative des gendarmes de la communauté de brigades de Bernay (Eure), avait permis de mettre en évidence l'existence d'un trafic de stupéfiants portant sur de la résine de cannabis à différents endroits de la ville de Bernay.

Les investigations, qui ont duré plus de six mois, viennent de conduire à l'identification des principaux protagonistes de ce trafic. Ainsi, il y a quelques jours, quatre suspects ont été placés en garde à vue, soupçonnés d'être impliqués dans ce trafic.

Une quinzaine de consommateurs ont été dans un même temps auditionnés : ils sont âgés de 14 a 36 ans et originaires de Bernay et de communes limitrophes.

Un trafic bien structuré

Ces nombreuses auditions ont permis, sur la base des déclarations des uns et des autres, aux enquêteurs d'établir (et de confirmer) l’existence d’un trafic de stupéfiants bien structuré sévissant depuis plusieurs mois sur la ville de Bernay et dont les dealers s’approvisionnaient en région parisienne.

Lors des perquisitions au domicile respectif des mis en cause, 260 grammes de résine de cannabis, le matériel nécessaire pour la confection à la revente de la drogue ainsi qu'une somme de1090 euros ont été saisis.

Cinq individus renvoyés devant le tribunal

A l’issue de l’enquête, deux majeurs et trois mineurs, impliquées dans la revente des produits, ont fait l'objet d'une procédure judiciaire, avant leur remise en liberté. Les gendarmes ont notifié aux majeurs leur convocation devant le tribunal correctionnel d'Évreux, à l’audience du 2 mai 2018. Les mineurs sont convoqués en vue de leur mise en examen devant le juge des enfants.

Plusieurs unités de la gendarmerie ont été mobilisées sur cette enquête dirigée par la communauté de brigades de Bernay, en particulier la Brigade de recherche (BR) et le Peloton de surveillance et d'intervention (PSIG) de Bernay, la Brigade départementale de renseignements et d'investigations judiciaires et deux équipes cynophiles du Groupe d'investigation cynophile (GIC) d’Évreux.
















AU FIL DES HEURES




Météo Rouen météo France Rouen

Météo Evreux météo France Evreux



AGENDA





Les infos les + lues







Suivez-nous sur Facebook