Six poulets d’ornement et deux oies décapités dans une jardinerie près de Rouen


Lundi 21 Janvier 2019 à 10:59

Un individu a été filmé par la vidéosurveillance en train de décapiter des volailles. Une enquête pour acte de cruauté envers des animaux est ouverte



Illustration @Pixabay
Illustration @Pixabay
Une enquête a été ouverte pour vol par effraction et acte de cruauté envers des animaux. La scène, qui se déroule dans une jardinerie de Petit-Quevilly près de Rouen a été filmée par une caméra de vidéosurveillance.

Les faits remontent à vendredi 18 janvier, vers 20h30, dans l’enceinte de la mini-ferme de la jardinerie Poullain (ex-Jardiland) rue de la Motte à Petit-Quevilly. Ils ont été seulement découverts samedi matin lorsque des employés et la gérante de l’établissement ont retrouvé au sol, parmi des flaques de sang, les têtes de six poulets d’ornement de race brahma et de deux oies. Les corps avaient disparu.

Filmé par la vidéosurveillance

L’horrible scène de décapitation a été enregistrée par les caméras de vidéosurveillance de la jardinerie. L’auteur est filmé en effet en train de trancher la gorge des volatiles.

Sur place, les policiers ont découvert les restes d’un manche à balai cassé en trois morceaux recouverts de sang. S’en est-il servi pour étourdir les gallinacés ?

L’individu, dont l’identification est en cours, a pénétré dans la mini ferme en découpant le grillage.

Le préjudice est estimé à plus d’un millier d’euros. Le prix d’un poulet d’ornement est de 150€ environ.

L’enquête a été confiée au groupe d’appui judiciaire.

























AGENDA









Suivez-nous sur Facebook