Ses trois dernières cheminées rasées : l'ex-raffinerie Petroplus, près de Rouen, définitivement rayée du paysage


Elles ont été très longtemps le symbole d’une industrie florissante : les trois dernières cheminées de l’ancienne raffinerie de Petit-Couronne en Seine-Maritime sont démolies ce samedi 7 novembre. Ce qu'il faut savoir



Par infoNormandie - Vendredi 6 Novembre 2020 à 19:16


La démolition des trois dernières cheminées interviendra ce samedi après-midi. Elles étaient le dernier symbole de la raffinerie Shell puis Petroplus - Photo © VALGO/Twitter
La démolition des trois dernières cheminées interviendra ce samedi après-midi. Elles étaient le dernier symbole de la raffinerie Shell puis Petroplus - Photo © VALGO/Twitter
Dans quelques heures, l'ancienne raffinerie Petroplus (ex-Shell) appartiendra définitivement à l'histoire. L'histoire industrielle florissante de l'agglomération rouennaise. Les trois dernières cheminées, dont la plus haute mesure 170 mètres de haut, va disparaitre du paysage. Elle sont livrées ce samedi 7 novembre, à partir de 13h30, aux pelleteuses des démolisseurs, au même titre que les quatre précédentes qui ont été rasées en juin 2019. 

Cette opération s'inscrit dans le cadre du démantèlement et de la dépollution du site de l’ancienne raffinerie, située à Petit-Couronne. Il s'agit là de la dernière phase des travaux menés par l'entreprise Valgo, une société de revalorisation des friches industrielles qui avait racheté les installations en 2014 après la faillite de Petroplus.

Préparer le terrain du géant Amazon ?

Le site, dépollué et réaménagé, devrait accueillir notamment une gigantesque base logistique de l'américain Amazon capable de traiter quelque 330 000 colis par jour. Le projet rencontre des oppositions, en particulier celle des élus de la Métropole Rouen Normandie. Un délai supplémentaire de quelques mois a été accordé par le préfet pour l'instruction de ce dossier délicat. 

Pour l'heure, il s'agit donc de raser les trois dernières cheminées. L'opération démarrera vers 13h30, ce samedi. Aussi, par mesure de précaution, comme lors de la démolition des premières cheminées en juin 2019, la circulation autour du site sera interrompue pendant la durée de l'opération et un périmètre de sécurité sera mis en place.

Des dispositions ont été prises pour limiter au maximum les émissions de poussière ainsi que les vibrations au moment de la chute des cheminées. Cependant, malgré l'installation de merlons tout autour des cheminées, le bruit, d'explosions notamment, sera perceptible aux abords immédiats du site. Donc pas de panique.

A SAVOIR : L'entreprise Valgo diffusera en direct sur son compte Twitter les principales étapes de la démolition des cheminées