Sécurité routière : 28 tués sur les routes de l'Eure en 2018, soit cinq de moins que l'année précédente


Vingt-huit personnes ont perdu la vie sur les routes de l'Eure en 2018. Le bilan que vient de publier la préfecture fait par ailleurs état de 555 blessés et de 431 accidents corporels.



Par infoNormandie - Jeudi 7 Février 2019 à 12:38


431 accidents de la route ont été constatés par les services de police et de gendarmerie en 2018, dans l'Eure - illustration © Pixabay
431 accidents de la route ont été constatés par les services de police et de gendarmerie en 2018, dans l'Eure - illustration © Pixabay
A l'image des chiffres nationaux dévoilés récemment par le Premier ministre en matière de sécurité routière, le nombre des tués sur la route a diminué dans le département de l'Eure en 2018. Cinq morts en moins c'est cinq vies qui ont été sauvées par rapport à 2017. Le bilan rendu public ce jeudi 7 février par la préfecture fait état de 28 tués. Il y en avait eu 33 en 2017 et 43 en 2016. 

L'effet 80 km/h ?

« Il apparaît qu'à partir du second semestre 2018 et la baisse de la vitesse maximale autorisée sur les routes bidirectionnelles sans séparateur central, la baisse du nombre de victimes sur les routes du département s'est accéléré », souligne la préfecture reprenant l'analyse développée par Edouard Philippe pour justifier les bienfaits de la réduction de vitesse en vigueur depuis le 1er juillet dernier.

Sur l'ensemble de l'année 2018, vingt décès sont à déplorer sur les routes au premier semestre, contre huit dans la seconde partie de l'année.

Autre constat : si la gravité des accidents diminue, 555 blessés sur les routes de l'Eure restent à déplorer au cours de l'année 2018Le nombre d'accidents s'établit quant à lui à 431.

2413 rétentions de permis

Les causes principales des accidents routiers sont principalement la vitesse excessive, les pratiques addictives (alcool, stupéfiants) et le refus de priorité, observe la préfecture.

On l'avait compris avec ces dernières mesures, « la lutte contre l'insécurité demeure une priorité de l’État ». A ce titre, dans l'Eure, la réponse administrative demeure stable concernant les suspensions de permis de conduire : 2413 rétentions immédiates ont été prononcées par le préfet l'an dernier.