Petit-Quevilly : un corps carbonisé retrouvé dans les décombres de l'ancien Intermarché incendié


Lundi 7 Janvier 2019 à 12:34



L'incendie s'est déclaré dans les locaux de cet ancien hypermarché situé en bordure de la Sud III à Petit-Quevilly - Illustration © Google Maps
L'incendie s'est déclaré dans les locaux de cet ancien hypermarché situé en bordure de la Sud III à Petit-Quevilly - Illustration © Google Maps
Le corps carbonisé d'un homme a été découvert dans les décombres de l'ancien hypermarché de Petit-Quevilly (Seine-Maritime) qui a brûlé dans la nuit de jeudi à vendredi. Il pourrait d'agir d'un habitant du Havre, dont la disparition a été signalée par sa compagne.

Les faits. Jeudi 3 janvier, vers 23 heures, les sapeurs-pompiers sont intervenus pour un incendie dans les locaux de l’ancien Intermarché de Petit Quevilly, place Louis-Aragon. A leur arrivée, un tiers des 6000 m2 du bâtiment désaffecté est embrasé. Dès l'extinction du feu vers 3 heures du matin, des reconnaissances sont menées pour lever le doute de la présence éventuelle de personnes à l'intérieur.

Disparition inquiétante d'un Havrais

L'appel d'une Havraise signalant  au standard de police-secours la disparition inquiétante de son compagnon a conduit à de nouvelles investigations dans les décombres du bâtiment dévasté par le feu, dès dimanche en début de nuit.

Cette femme a en effet indiqué aux policiers que son concubin, qui travaille dans l'agglomération rouennaise, était susceptible de dormir dans les locaux de cet hypermarché désaffecté. Selon elle, pour lui éviter de faire des allers et retours entre Rouen et Le Havre, en semaine.

Dès lors, un plan de recherches a été activé immédiatement. Sapeurs-pompiers et policiers reviennent sur les lieux du sinistre dans la nuit de samedi à dimanche et procèdent à une fouille en règle du bâtiment en ruines.

Un corps carbonisé « difficilement identifiable »

Mais les recherches doivent être arrêtées dans la nuit en raison d'un risque d'effondrement de la structure. Elle reprennent le dimanche matin à la première heure, avec le concours d'un chien pisteur et d'une équipe de l'unité "sauvetage-déblaiement" du service départemental d'incendie et de secours (Sdis). Ces spécialistes sont amenés à déplacer un bloc de béton et découvrent alors un corps carbonisé, difficilement identifiable. 

S'agit-il du Havrais signalé disparu par sa compagne ?  Les spécialistes du service régional de l'identité judiciaire, chargés des investigations de police technique et scientifique, vont devoir tenter d'identifier formellement la victime. Parallèlement, une autopsie pourrait être ordonnée par le parquet de Rouen.
 




















AGENDA










Suivez-nous sur Facebook