Montivilliers : le lycéen « racketté » avait tout inventé pour justifier des vols



Publié le 25/01/2019 à 18:13

L'adolescent volait de l'argent dans le porte-monnaie de sa mère pour s'acheter des cigarettes. Pour justifier ces vols, il a monté une histoire d'extorsion



Le jeune homme a été surveillé par les policiers à la sortie de son lycée. Il avait tout inventé - Illustration
Le jeune homme a été surveillé par les policiers à la sortie de son lycée. Il avait tout inventé - Illustration
Pour se procurer de l'argent et s'acheter des cigarettes, un adolescent de 16 ans a monté une histoire de toute pièce. Il a fait croire à son entourage qu'il était  victime de racket à la sortie du lycée où il est scolarisé à Montivilliers, près du Havre (Seine-Maritime). 

Le jeune homme et sa mère se présentent au commissariat de police du Havre le lundi 21 janvier. L'adolescent raconte avec force détail que depuis le n$mois de novembre 2018 il est victime d'extorsion. Il met en cause, sans pouvoir les nommer, trois individus qui l'attendent, le mardi et le jeudi, à la sortie du lycée.

Pris en filature par les policiers

Selon lui, au début, ses racketteurs lui réclamaient 10 euros, puis sont très vite arrivés à exiger jusqu'à 40 euros de "manière régulière". Le jeune homme n'a jamais fait état de violence physique à son encontre. Il a alors consenti à fournir la description de ses trois supposés agresseurs. 

Les enquêteurs ont-ils douté de la véracité des faits ? Toujours est-il qu'ils ont mis en place une surveillance aux abords du lycée et ont pris en filature le jeune homme, sans le prévenir, notant ses moindres faits et gestes. Reconvoqué le surlendemain à l'hôtel de police, l'adolescent a été sommé de détailler ce qu'il avait fait ce jour-là. « Ce qu'il a raconté ne collait pas du tout avec ce qu'avaient pu observer les policiers », souligne une source proche de l'enquête. 

Empêtré dans ses contradictions, le lycéen a fini par avouer avoir tout inventé. Il pensait ainsi pouvoir justifier les vols à répétition d'argent dans le porte-monnaie de sa mère pour s'acheter des cigarettes. 

Il a été placé en garde à vue pour fausse dénonciation d'extorsion. Il appartiendra au parquet du Havre de décider de la suite à donner à l'affaire.





















AGENDA









Suivez-nous sur Facebook