Le Havre : les agresseurs de deux contrôleurs de LiA écopent d'un rappel à la loi



Publié le 19/12/2018 à 18:20

L'un des hommes était en situation irrégulière et faisait l'objet d'une obligation de quitter le territoire. Il a été conduit au centre de rétention administrative de Oissel.



Photo d'illustration © Google Maps
Photo d'illustration © Google Maps
Les auteurs de violences envers des contrôleurs de la société de transport urbain  LiA, au Havre, ont fait l'objet d'un rappel à la loi. L'un d'eux, en situation irrégulière, a été conduit au centre de rétention administrative de Oissel, près de Rouen. 

Lundi, dans l'après-midi, rue de Verdun au Havre, deux agents de LIA, sont amenés à vérifier les titres de transport de deux usagers. Il s'avère que les deux hommes voyagent sans billet.

Au moment où les contrôleurs s'apprêtent à les verbaliser, l'un des contrevenants porte un violent coup de poing au thorax de l'un des agents. Ce dernier réagit immédiatement en faisant une clé de bras à son agresseur afin de le neutraliser. A cet instant, l'autre voyageur s'interpose et s'en prend au deuxième contrôleur. Les deux individus sont finalement maîtrisés et remis aux services de police. 

Les mis en cause, ressortissants iraniens, sont âgés de 23 et 25 ans. Placés en garde à vue, ils ont écopé d'un rappel à la loi par officier de police judiciaire. Le plus jeune, en situation irrégulière, a été conduit au centre de rétention administrative (CRA) de Oissel. Il faisait l'objet d'une obligation de quitter le territoire français (OQTF). 

Les deux contrôleurs ont déposé plainte pour violences volontaires en réunion.














Le live
le 13/10/2019

Un pavillon embrasé à Boos (Seine-Maritime), deux personnes intoxiquées

Deux des trois occupants d'un pavillon ont été transportés au CHU de Rouen, légèrement intoxiqués dans l'incendie de leur pavillon square des...

le 11/10/2019

Feu de transformateur sur la zone portuaire du Havre

Plusieurs entreprises de la zone portuaire du Havre à Rogerville (Seine-Maritime) ont été privées d'électricité ce vendredi matin, à partir de 9...








AGENDA









Suivez-nous sur Facebook