Le Havre : ivre, elle fait tomber son bébé de 4 mois sur le trottoir et s'acharne contre les policiers


Mercredi 27 Mars 2019 à 19:43

La mère de famille était très alcoolisée (2,60 g dans le sang), lorsqu'elle a renversé la poussette dans laquelle se trouvait son nourrisson. Tombé à terre, le bébé de quatre mois n'a pas été blessé



Le bébé de quatre mois n'a pas été blessé lorsque la poussette s'est renversée - illustration © Pixabay
Le bébé de quatre mois n'a pas été blessé lorsque la poussette s'est renversée - illustration © Pixabay
Une mère de famille a été placée en dégrisement puis en garde à vue au commissariat du Havre. Les faits dont elle s’est rendu coupable mardi 26 mars en fin d’après-midi n’ont pas manqué de choquer des témoins qui ont alerté les sapeurs-pompiers et la police.

La scène se déroule peu avant 17h30 rue d'Arcole au Havre. Une femme entre dans une boutique laissant son petit garçon de quatre mois dans sa poussette sur le trottoir. Cette mère de 38 ans titube (elle est ivre) et lorsqu’elle ressort elle renverse accidentellement la poussette. Le bébé se retrouve au sol.

Interpellée difficilement par la police

Des passants, ébahis, interviennent pour l’aider. Mais la femme se rebiffe, les insulte. Les sapeurs-pompiers sont alertés et recueillent le nourrisson qui ne semble pas blessé pour le transporter aux urgences pédiatriques de l’hôpital Jacques-Monod à Montivilliers.

La mère, elle, est prise en charge par la police. Elle est conduite pour examen à l’hôpital afin de s’assurer que son état de santé est compatible avec une mesure de garde à vue.

Le transport vers l’hôpital puis ensuite vers l’hôtel de police ne se passe pas très bien. La mère de famille s’en prend violemment aux policiers tout au long de la route. Dans la salle d’attente de l’hôpital, elle traite une policière de tous les noms d’oiseaux. Plus tard, elle donne un coup de pied au tibia à une autre, sans véritablement la blesser.

Elle ne se souvient de rien

Arrivée au commissariat, elle est invitée à souffler dans l’éthylomètre qui révèle un taux de 1,30 mg par litre d’air expiré, soit 2,60 g d’alcool par litre de sang.

Dès que son état l’a permis, la mise en cause a été entendue par les policiers. Elle leur a déclaré ne se souvenir de rien.

Elle a été laissée libre après notification d’une convocation devant le tribunal correctionnel du Havre pour le 23 octobre prochain.

Le petit garçon devrait faire l’objet d’un placement dans l’attente que la justice statue sur le sort de la mère.

 
 Dernière heure  - La mère de l'enfant a été laissée libre. Elle devra répondre à une convocation devant le tribunal correctionnel du Havre pour le 23 octobre prochain. Des mesures de protection de l'enfant ont été prises par le parquet du Havre.


















Météo Rouen météo France Rouen

Météo Evreux météo France Evreux



AGENDA











Suivez-nous sur Facebook