Le Havre : en proie à une crise de nerf, il est neutralisé à l’aide d’un pistolet à impulsion électrique


Mardi 13 Novembre 2018 à 18:30



Les policiers ont été contraints de faire usage d’un pistolet à impulsion électrique - illustration @ DR
Les policiers ont été contraints de faire usage d’un pistolet à impulsion électrique - illustration @ DR
Un policier a été légèrement blessé lors de l’interpellation d’un homme particulièrement excité et violent, dans la soirée de ce lundi 12 novembre.

Les forces de l’ordre ont été appelées à intervenir vers 20 heures, rue Alfred-Sisley dans le quartier de Mont-Gaillard, au Havre (Seine-Maritime) pour un jeune homme de 20 ans victime d’une crise nerveuse.

Lorsque les policiers arrivent sur place, le mis en cause a quitté le domicile familial. La mère explique que son fils fait l’objet d’un suivi psychiatrique à l’hôpital Pierre-Janet du Havre.

Neutralisé avec un Taser

Au moment où ils s’apprêtent à partir, les policiers voient le jeune homme revenir. Dans un état d’excitation extrême, il tente de s’en prendre à sa tante qu’il accuse d’avoir prévenu les secours. Les gardiens de la paix essaient de le calmer. En vain. Ils doivent alors faire usage d’un pistolet à impulsion électrique (Taser) en mode contact pour le neutraliser et maîtriser.

L’individu, bien que menotté, n’entend pas se laisser interpeller et emmener à l’hôtel de police. Il se rebelle et donne un violent coup de pied dans la carrosserie du véhicule de police et blesse légèrement un fonctionnaire.

Il reconnaît les faits

Lors de son audition, le jeune homme va reconnaître les faits. Il a été remis en liberté à l’issue de sa garde à vue après s’être vu notifier une convocation en vue d’une comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC) pour le 30 avril 2019.


















Météo Rouen météo France Rouen

Météo Evreux météo France Evreux



AGENDA










Suivez-nous sur Facebook