Fumée et odeur suspectes dans un labo pharmaceutique de Val-de-Reuil : 32 employés confinés


Jeudi 4 Avril 2019 à 09:43

L’incident aurait été provoqué par un mélange de produits, dont un à base de soude. Il a mobilisé une quarantaine de sapeurs-pompiers



Une quarantaine de sapeurs-pompiers ont été mobilisés  - Illustration @ infonormandie
Une quarantaine de sapeurs-pompiers ont été mobilisés - Illustration @ infonormandie
Branle-bas de combat cette nuit dans l’enceinte du laboratoire pharmaceutique Johnson & Johnson à Val-de-Reuil (Eure) suite à un dégagement de fumée et à une forte odeur de brûlé inexpliqués à l’intérieur d’un bâtiment de production.

Le centre opérationnel départemental d’incendie et de secours (Codis) de l’Eure a été alerté vers 22h40 et a dépêché sur les lieux des moyens importants.

Vapeurs de soude ?

Une trentaine d’employés ont été confinés dans un autre bâtiment par précaution, le temps que les sapeurs fassent une reconnaissance pour tenter de localiser l’origine des fumées et de l’odeur suspecte.

La cellule spécialisée en risque technologique et chimique a été mobilisée. Les recherches n’ont cependant pas permis d’apporter une réponse à ce phénomène. Selon les éléments recueillis sur place par les secours, l’origine proviendrait d’un mélange de produits dont un à base de soude, relate ce matin un officier du Codis27.

17 employés en urgence relative

Les 32 salariés présents sur la chaîne de production au moment de l’incident ont été examinés par l’équipe du service mobile d’urgence et de réanimation (SMUR). Dix-sept d’entre eux ayant inhalé des vapeurs ont été diagnostiqués en « urgence relative ». Aucun des impliqués n’a été transporté l’hôpital. L’activité a pu reprendre normalement vers 2 heures du matin, indique une source policière.

Quarante-trois sapeurs-pompiers ont été mobilisés sur cette intervention, ainsi que des policiers du commissariat de Val-de-Reuil.





















AGENDA










Suivez-nous sur Facebook