Feux de récoltes : le préfet de l'Eure impose des obligations aux cultivateurs



Publié le 17/07/2015 à 13:18



Les conditions météorologiques qui règnent dans le département de l’Eure en ce début de moissons, alliant sécheresse, températures élevées et fort ensoleillement, sont propices aux feux de moissons et de chaumes qui se multiplient sur des surfaces importantes. Depuis le début de la canicule, plusieurs centaines d'hectares de récoltes sont parties en fumée.

Une situation qui a amené le préfet René Bidal à prendre un arrêté ce vendredi 17 juillet applicable immédiatement, pour demander aux agriculteurs de respecter certaines obligations, destinées à prévenir tout risque d’incendie, à savoir  : 
 
  • réaliser un pare-feu sur une largeur d’au moins 20 mètres en déchaumant les pourtours de la parcelle en cours de récolte, le long des zones habitées, des zones boisées, des routes à grande circulation et des voies ferrées.
 
  • Ce déchaumage sera réalisé de préférence le matin aux heures les moins propices aux départs de feu ;
 
  • couper plus haut ;
 
  • relever les palpeurs de coupe, si la moissonneuse en est équipée ;
 
  • ne pas moissonner aux heures les plus chaudes de la journée ;
 
  • bien nettoyer les organes de refroidissement du moteur de la moissonneuse-batteuse au début de chaque journée de moisson et vérifier dans la journée qu’ils sont toujours aptes à jouer leur rôle. 
 
Une vigilance particulière sera également portée aux parcelles situées en bordure de dépôts de gaz liquéfiés ou de dépôts de matières inflammables.

> Voir ici l'arrêté préfectoral












Le live
le 13/10/2019

Un pavillon embrasé à Boos (Seine-Maritime), deux personnes intoxiquées

Deux des trois occupants d'un pavillon ont été transportés au CHU de Rouen, légèrement intoxiqués dans l'incendie de leur pavillon square des...

le 11/10/2019

Feu de transformateur sur la zone portuaire du Havre

Plusieurs entreprises de la zone portuaire du Havre à Rogerville (Seine-Maritime) ont été privées d'électricité ce vendredi matin, à partir de 9...








AGENDA









Suivez-nous sur Facebook