FAITS DIVERS


Evreux : refusant le contrôle d'identité, il mord le bras d'un policier et se rebelle




Publié le Mercredi 19 Décembre 2018 à 18:01

L'auteur des violences, originaire de Pacy-sur-Eure, a déclaré ne pas supporter être contrôlé par la police. Il devra venir s'en expliquer prochainement à la barre du tribunal correctionnel



Le comportement du jeune homme a intrigué les policiers - illustration © DGPN
Le comportement du jeune homme a intrigué les policiers - illustration © DGPN
Un jeune habitant de Pacy-sur-Eure a été placé en garde à vue ce mardi 18 décembre pour violences et rébellion sur personne dépositaire de l'autorité publique. Il a justifié son comportement violent par le fait qu'il "ne souhaitait pas être contrôlé par les policiers".

Les faits se déroulent vers 16 heures, au rond-point du boulevard du 14-Juillet et de la route d'Orléans, dans le prolongement du quartier de La Madeleine. De passage à cet endroit, les policiers remarquent un piéton traversant la rue en dehors du passage protégé. A la vue des forces de l'ordre, l'individu a précipitamment dissimulé le visage sous sa capuche et s'est enfui en direction des immeubles de La Madeleine.

Il mord le policier au bras

Intrigué par son comportement, l'un des policiers s'est lancé à pied à sa poursuite pour le rattraper. Mais au moment où il allait être intercepté pour être contrôlé, le suspect s'est retourné et a tenté de frapper le fonctionnaire. Les deux hommes se sont finalement retrouvés au sol. Le mis en cause a alors profité de la situation pour mordre le gardien de la paix à l'avant bras droit.

En voulant porter main forte à son collègue à terre, l'autre policier a également essuyé quelques coups. L'arrivée de renforts a permis enfin de maîtriser l'individu et de lui passer les menottes.

Six jours d'ITT

Le jeune Pacéen s'est encore rebellé alors qu'il était emmené à l'hôtel de police pour être placé en garde à vue. Lors de son audition, il a indiqué ne pas supporter être contrôlé par la police. Remis en liberté, il devra se présenter le 4 janvier prochain à la barre du tribunal correctionnel d'Evreux.

Le policier mordu et blessé lors de sa chute à terre s'est vu délivrer un certificat médical avec six jours d'incapacité temporaire de travail.











Accueil Accueil            





 

Suivez-nous sur Facebook