En Seine-Maritime, 600 gendarmes et policiers ont veillé sur la nuit du Nouvel An



Publié le 01/01/2019 à 12:16

Les Gilets jaunes sont restés bien sages pour cette nuit de la Saint-Sylvestre. Aucun incident notable n'a été signalé, si ce n'est les récurrents feux de voitures et de poubelles, les conducteurs alcoolisés et les inévitables bagarres. Huit personnes ont été interpellées à Rouen pour divers faits liés à l'alcool.



Plus de 5700 dépistages d'alcoolémie ont été réalisés dans la nuit par les forces de l'ordre en Seine-Maritime - Illustration © Gendarmerie
Plus de 5700 dépistages d'alcoolémie ont été réalisés dans la nuit par les forces de l'ordre en Seine-Maritime - Illustration © Gendarmerie
Nuit « classique » d’une Saint-Sylvestre en Seine-Maritime : avec son lot habituel de voitures et de poubelles brûlées, de conducteurs alcoolisés, de bagarres sur fond d'alcool à la fois sur la voie publique et/ou à domicile...

Le directeur de cabinet de la préfète a dressé ce matin un bilan assez complet de la nuit du lundi 31 décembre au mardi 1er janvier. L’effet « gilets jaunes » n’a eu que très peu d’influence sur cette « nuit plutôt calme », selon Benoit Lemaire. Deux rassemblements tout au plus ont été constatés : au rond-point des Vaches à Saint-Étienne-du-Rouvray et place de l’hôtel de ville au Havre. Ils ont mobilisé moins d’une centaine de manifestants.

Aucun incident notable à signaler si ce n’est l’interpellation en tout début de matinée d’un gilet jaune fortement alcoolisé qui s’en est pris à un véhicule des forces de l’ordre au rond-point des Vaches.

5726 dépistages d'alcoolémie

Compte tenu du contexte social particulièrement tendu, la préfecture de Seine-Maritime avait "mis le paquet" pour veiller à la sécurité de la population et prévenir tout risque de débordement. 250 gendarmes et 350 policiers dont un escadron de gendarmes mobiles ont été déployés sur l’ensemble du département, avec une présence accrue dans les deux principales agglomérations : Rouen et Le Havre.

Des voitures ont été brûlées mais pas plus que l’an dernier, selon Benoit Lemaire, se refusant à fournir un chiffre. Selon nos informations, 9 véhicules ont été détruits par incendie et trois endommagés par propagation au Havre et à Harfleur. Cinq poubelles ont également été incendiées.

Le chef de cabinet s’est attardé en revanche sur le nombre de contrôles d’alcoolémie pratiqués dans la nuit : 5726 dépistages. 67 conducteurs ont été verbalisés pour conduite sous l’empire d’un état alcoolique. 25 d’entre eux atteignant des « taux records » ont fait l’objet d’une rétention immédiate du permis.

Concernant les stupéfiants, sur les neuf contrôles salivaires pratiqués trois se sont révélés positifs.

Sapeurs-pompiers : 353 interventions

Les sapeurs-pompiers ont eu à intervenir 353 fois. Soit une centaine de fois de « plus qu’une nuit normale ». Pour l’essentiel, hormis les feux de véhicules et de poubelles, pour des personnes blessées soit lors de bagarres sur la voie publique, à domicile ou dans des accidents de la route.

Au total, huit personnes ont été interpellées et placées en garde à vue à Rouen.

Pour être complet, précisons que deux rassemblements de Gilets jaunes sont signalés ce mardi matin : au rond-point des Vaches et au rond-point Eurochannel près de Dieppe. 




















AGENDA









Suivez-nous sur Facebook