Elbeuf : le fils schizophrène frappe sa mère et une voisine de plusieurs coups de couteau


Mercredi 20 Février 2019 à 11:35

Sans l’intervention de la police, l’auteur des violences, âgé de 23 ans, aurait été lynché par le voisinage



Le drame s’est déroulé en pleine nuit dans un des immeubles de la rue de La Rochelle au Puchot, à Elbeuf - Illustration
Le drame s’est déroulé en pleine nuit dans un des immeubles de la rue de La Rochelle au Puchot, à Elbeuf - Illustration
Une mère de famille d’Elbeuf, en Seine-Maritime, a été hospitalisée au CHU de Rouen, après avoir été frappée par son fils à coups de couteau. Ses jours ne sont pas en danger.

Une voisine, présente à ce moment-là dans l’appartement, a également été poignardée à la tête, à un bras et une main. Elle a été hospitalisée dans un état critique.

A 3h20, cette nuit de mardi à mercredi, les services de police sont appelés à intervenir dans le quartier populaire du Puchot, rue de La Rochelle, à Elbeuf, au domicile d’une famille où un violent différend a éclaté.

Frappée à la tête

Pour une raison ignorée, une voisine de 61 ans, a été frappée de plusieurs coups de couteau sur le haut du corps par un jeune homme de 23 ans atteint de schizophrénie. L’auteur des violences s’en est pris également à sa mère âgée de 57 ans.

Grièvement blessée à la tête, à un bras et à une main en voulant probablement se protéger, la voisine a été prise en charge par les sapeurs-pompiers et le SMUR. Elle a été transportée au centre hospitalier des Feugrais avec un pronostic vital engagé. La mère de famille, dont les jours ne sont pas en danger, a également été hospitalisée.

Scène de lynchage

En arrivant sur place, les forces de l’ordre vont alors assister à une véritable scène de lynchage, un groupe d’habitants du quartier ayant ligoté et plaqué au sol l’auteur des coups de couteau.

Pris à partie, et devant la tournure des événements, les policiers du commissariat d’Elbeuf ont dû demander le renfort d’autres équipages, dont ceux de la brigade anti-criminalité (une vingtaine de policiers en tout) pour parvenir à exfiltrer le jeune homme. Le corps tuméfié par les coups reçus, ce dernier a été transporté également à l’hôpital et admis dans un service spécialisé. Il sera placé en garde à vue prochainement pour être entendu par les enquêteurs, si son état de santé le permet.

L’enquête a été confiée à la brigade criminelle de la sûreté départementale.

















Météo Rouen météo France Rouen

Météo Evreux météo France Evreux



AGENDA










Suivez-nous sur Facebook