Charlie Dalin et Yann Eliès vainqueurs de la Transat Jacques Vabre avec l'Imoca Apivia


Publié le 10/11/2019 à 09:25

« Je ne pouvais pas faire mieux ». Victorieux dès sa première course en Imoca, sur un bateau neuf, le havrais Charlie Dalin a ajouté une ligne majeure à son palmarès. Pour son co-skipper, Yann Eliès, cette troisième victoire sur la Transat Jacques Vabre s’est décrochée grâce à un scénario étonnant



Vidéo © Transat Jacques Vabre/Sea Events  

Dimanche 10 novembre, à 1 heure 23 minutes (heure française), Charlie Dalin et Yann Eliès, à bord d’Apivia, ont coupé la ligne d’arrivée de la 14e Transat Jacques Vabre à Salvador de Bahia (Brésil) en vainqueurs de la catégorie Imoca. Après 13 jours 12 heures 8 minutes de course, Apivia succède au palmarès à Saint Michel – Virbac, vainqueur en 2017 avec à son bord Jean-Pierre Dick et Yann Eliès.

C’est la première grande victoire sur le circuit Imoca pour Charlie Dalin, qui avait terminé 3e de la Transat Jacques Vabre en 2015 sur l’Imoca Groupe Quéguiner Leucémie Espoir de Yann Eliès. Charlie Dalin a précédemment remporté la Transat AG2R en 2012 avec Gildas Morvan (classe Figaro), et il est deux fois champion de France Elite de course au Large en solitaire (2014, 2016). Charlie Dalin a également terminé quatre fois sur le podium de la Solitaire du Figaro.

Lire aussi Le parcours d'Apivia en sept dates 

C’est une grande première aussi pour Apivia, mise à l’eau en août dernier et premier Imoca neuf à s’imposer depuis le Foncia de Michel Desjoyeaux et Emmanuel Le Borgne en 2007.

Pour Yann Eliès, victorieux il y a deux ans sur Saint Michel – Virbac, le monocoque de Jean-Pierre Dick, c’est donc un doublé en Imoca, et un triplé si on comptabilise sa victoire en 2013 sur le Multi50 FenêtréA – Cardinal de Erwan Le Roux. 

Réactions des vainqueurs

Les vainqueurs à leur arrivée cette nuit au Brésil - Crédit : JM.Liot – Alea / Disobey / Apivia
Les vainqueurs à leur arrivée cette nuit au Brésil - Crédit : JM.Liot – Alea / Disobey / Apivia
  • Charlie Dalin : « C’est la plus belle de mes victoires : c’est la course avec laquelle j’ai grandi au Havre.  On est ému, heureux, on ne se rend pas totalement compte de ce qu’on a fait, je pense. Il y a plein de choses. De la joie, la concrétisation d’un rêve d’enfant, mais c’en était déjà un de naviguer avec Yann en 2015. C’en était un autre de devenir skipper Imoca. Je ne pouvais pas faire mieux que remporter ma première course en tant que skipper Imoca, première étape d’un programme de quatre ans avec APIVIA. Il y a 20 ans, j’allais sur les pontons du Havre à la sortie du collège pour aller voir les bateaux en partance. Alors, la remporter avec Yann… »
 
  •  Yann Eliès : « J’ai navigué avec Paul Vatine sur de petits bateaux, j’ai une pensée pour lui. Mireille, sa femme, était là au départ. Quelque part, je suis la jonction entre deux grands marins havrais, et j’en suis très heureux. »
 






















AGENDA









Suivez-nous sur Facebook