Brionne : handicapé, il meurt sur son lit médicalisé après l'incendie de son matelas


Lundi 7 Janvier 2019 à 18:10

Un sèche-cheveux semble être à l'origine de l'incendie qui a détruit le matelas du lit médicalisé dans lequel le septuagénaire a été retrouvé sans vie



Les sapeurs-pompiers sont arrivés très vite, mais ils n'ont rien pu faire pour la victime qui a été découverte sans vie sur son lit médicalisé - Illustration
Les sapeurs-pompiers sont arrivés très vite, mais ils n'ont rien pu faire pour la victime qui a été découverte sans vie sur son lit médicalisé - Illustration
Un sèche cheveux serait à l'origine de l'incendie qui a coûté la vie à un homme handicapé, ce lundi 7 janviert à Brionne (Eure). 

Les secours ont été alertés peu avant 10h50 par une aide-soignante venue prodiguer des soins à un septuagénaire qui vit seul dans un studio au rez-de-chaussée de l'immeuble des Bergeronnettes, dans le quartier de la Vallée. L'homme se déplace uniquement en fauteuil roulant.

En ouvrant la porte, la femme a constaté la présence dans le logement d'une épaisse fumée noire. Elle a appelé immédiatement les secours. Les sapeurs-pompiers sont arrivés très vite mais trop tard pour l'occupant du studio qui était décédé sur son lit médicalisé, dont le matelas en mousse était carbonisé.

Il se réchauffait le corps avec un sèche-cheveux

Un technicien en investigation criminelle (TIC) du groupement de gendarmerie d'Evreux a procédé aux constatations d'usage. Les premiers relevés sur place ont permis d'établir que le matelas s'est enflammé très certainement au contact d'un sèche-cheveux. Le septuagénaire avait l'habitude d'utiliser ce type d'appareil pour se réchauffer le corps avant de se lever, indique une source proche de l'enquête. Le sèche cheveux s'est-il mis en court-circuit ? 

Lors de l'intervention, les sapeurs-pompiers ont pris en charge un voisin légèrement  incommodé par les fumées. 

L'enquête a été confiée à la communauté de brigades de Brionne et à la brigade de recherche de Bernay.

























AGENDA










Suivez-nous sur Facebook