Sotteville-lès-Rouen : il met le feu dans les toilettes pour rester à l'hôpital psychiatrique


Le jeune homme, sans domicile fixe, voulait se faire hospitaliser. Le médecin qui l'a examiné a jugé que son état de santé ne nécessitait pas une prise en charge



Par infoNormandie - Mardi 24 Novembre 2020 à 11:42


Le briquet qui avait servi à mettre le feu a été retrouvé dans les poches du jeune homme  - Illustration © iStock
Le briquet qui avait servi à mettre le feu a été retrouvé dans les poches du jeune homme - Illustration © iStock
La direction du centre hospitalier spécialisé du Rouvray (CHSR) à Sotteville-lès-Rouen (Seine-Maritime) a sollicité l'intervention de la police, ce lundi 23 novembre, pour tenter de dénouer une situation compliquée. 

Peu avant minuit, un jeune homme de 20 ans, sans domicile fixe sur Rouen,  est amené par les sapeurs-pompiers à l'hôpital psychiatrique du Rouvray. Il déclare aux secours vouloir se faire hospitaliser dans cet établissement. Sur place, l'homme est examiné par un médecin qui juge que son état de santé ne nécessite pas une prise en charge dans un milieu psychiatrique.

Le briquet retrouvé dans ses poches

Qu'à cela ne tienne. Le jeune SDF se rend dans les toilettes de l'établissement et met le feu à un rouleau de papier et a son pull en laine qu'il a préalablement retiré. Le feu est éteint au moyen d'un extincteur par des membres du personnel.

A l'arrivée d'un équipage de police-secours, l'incendiaire est découvert prostré dans le hall de l'hôpital. Il est interpellé et emmené à l'hôtel de police pour être auditionné. Un briquet est découvert dans une de ses poches lors de son placement en garde à vue.



         Partager Partager