Le moteur électrique fabriqué à Cléon équipera les futures Smart ED. Nicolas Mayer-Rossignol se réjouit




Publié le Jeudi 17 Septembre 2015 à 16:50


Carlos Ghosn a profité du salon de Francfort, qui se tient du 17 au 27 septembre, pour annoncer que le moteur R240 100% électrique fabriqué à l’usine Renault de Cléon, (Seine-Maritime) allait équiper les futures Smart ED (Electric Drive).

Une décision qui est accueillie avec satisfaction par Nicolas Mayer-Rossignol, président de la Région Haute-Normandie, qui a réagi sans attendre.

Un moteur Made in Normandie

« Cette annonce est une bonne nouvelle pour notre territoire. Elle souligne une fois de plus l’excellence des savoir-faire des salariés de l’usine de Cléon et la pertinence de la stratégie régionale sur le véhicule électrique.

Le véhicule électrique 'Made in Normandie' est désormais reconnu, y compris à l'étranger. La Région est depuis plusieurs années à l’impulsion de la transition énergétique, nous en récoltons aujourd’hui les fruits »
, commente Nicolas Mayer-Rossignol.

La troisième génération de Smart ED bénéficie de la coopération conclue en avril 2010 entre Renault-Nissan et Daimler (la marque allemande construit la microcitadine).

Cléon, une capacité de production de 50 000 moteurs par an

A l’occasion du salon de Francfort, Carlos Ghosn et Dieter Zetsche, respectivement patrons de Renault et de Daimler, ont annoncé que le moteur électrique R240, construit à l’usine Renault Cléon, équipera les futures versions 2 places (fortwo) et 4 places (forfour) de la Smart ED, qui devraient être commercialisées en 2016.

Pour rappel, la Région a soutenu la fabrication du moteur R240 sous forme d’un prêt à taux zéro de 3 254 000€ dans le cadre de l’Appel à Projets Energies.

L'usine de Cléon, qui emploie un peu de 4 000 salariés, a une capacité de production initiale de 50 000 unités par an. Le lancement de la chaine de production du nouveau moteur en juin dernier s'est accompagné de 100 créations d'emplois.