Exercice de sécurité ce matin sur le site de Borealis, près de Rouen : ce qu'il faut savoir


Publié le 01/03/2019 à 09:03

Cet entrainement va permettre de tester notamment les plans de secours et les différentes phases d’alerte aux populations



Illustration © Google Maps
Illustration © Google Maps
Un exercice de sécurité est organisé ce vendredi 1er mars à partir de la fin de la matinée sur les sites de Borealis Chimie à Grand-Quevilly et Petit-Quevilly, dans l'agglomération de Rouen. 
 
Cet entraînement est organisé en collaboration entre les services de l’État et Borealis, implanté dans la zone portuaire de Rouen. Il testera notamment les plans de secours et les différentes phases d’alerte aux populations. 
 
La mise en place d’un tel dispositif fait suite à une sollicitation de la préfecture de la Seine-Maritime qui a souhaité mener un exercice sur un site Seveso de la zone industrielle de Rouen. « L’étroite coopération et la relation de confiance existant entre l’entreprise et les autorités publiques ont permis la réalisation de cet exercice », soulignent les autorités préfectorales. 

Bruit de sirène et rue déviée

Dans ce cadre et comme ce serait le cas lors d’un incident réel, des sirènes vont retentir sur le site industriel et sur les communes de Grand-Quevilly et de Petit-Quevilly, à différentes étapes de l’exercice.  Par ailleurs, la rue de l’industrie à Grand-Quevilly pourra être temporairement déviée à hauteur de Borealis. 

Le site Borealis de Grand-Quevilly produit des fertilisants pour l'agriculture et des intermédiaires industriels utilisés dans la chaîne de production des engrais azotés et également dans d'autres industries (métallurgique, agro-alimentaire, etc.).





















AGENDA









Suivez-nous sur Facebook