36.000 haut-normands vont travailler chaque jour en région parisienne



Publié le 14/12/2012 à 16:25



Ils sont environ 36 000 haut-normands à aller travailler chaque matin en Île-de-France, soit 5 % des actifs de la région ayant un emploi. La majorité d'entre eux sont domiciliés dans l'agglomération rouennaise, celles d'Evreux ou encore de Vernon-Gisors. Leur destination quotidienne est bien sûr Paris en premier lieu, devant Mantes-la-Jolie et Poissy (Yvelines), Nanterre (Hauts de Seine) et la ville nouvelle de Cergy (Val d'Oise).
Un phénomène qui s'est fortement accru du fait de l'attractivité de la région parisienne, constate l'Insee de Haute-Normandie qui vient de publier une intéressante étude sur le sujet. En1999, observe-t-elle, ils étaient 27 000 actifs haut-normands à aller travailler en région parisienne.
A contrario, seuls 5 550 actifs franciliens viennent travailler en Haute-Normandie, la plupart sur les grands pôles de la région : principalement dans les agglomérations de Rouen (1 500 navetteurs*) et Vernon (890), et dans une moindre mesure, dans celles d'Évreux (460) et du Havre (390). Parmi les liaisons entre communes, Paris-Rouen reste la plus fréquentée (250 navetteurs).


* On appelle "navetteur" un actif en emploi réalisant de tels déplacements.

Retrouvez l'intégralité de l'étude ici



MOTS CLES :









Le live
le 13/10/2019

Un pavillon embrasé à Boos (Seine-Maritime), deux personnes intoxiquées

Deux des trois occupants d'un pavillon ont été transportés au CHU de Rouen, légèrement intoxiqués dans l'incendie de leur pavillon square des...

le 11/10/2019

Feu de transformateur sur la zone portuaire du Havre

Plusieurs entreprises de la zone portuaire du Havre à Rogerville (Seine-Maritime) ont été privées d'électricité ce vendredi matin, à partir de 9...








AGENDA









Suivez-nous sur Facebook